Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ces 9 technologies qui vont prendre de l'ampleur au sein des entreprises

Étude Industrialisation des projets d'intelligence artificielle, numérisation des supply chains ou encore développement de l'espace numérique de travail : Deloitte a recensé neuf technologies qui devraient accélérer la transformation des entreprises au cours des deux prochaines années.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ces 9 technologies qui vont prendre de l'ampleur au sein des entreprises
Ces 9 technologies qui vont prendre de l'ampleur au sein des entreprises © vege - Fotolia

Le cabinet Deloitte a publié la 12ème édition de ses "Tech trends". Pour réaliser cette liste des technologies qui vont impacter les entreprises au cours des 18 à 24 prochains mois, Deloitte se nourri des différents retours de ses salariés et des avis formulés par un panel de clients. La pandémie de Covid-19 et la mise en place généralisée du télétravail se fait particulièrement ressentir pour cette nouvelle édition qui met en lumière 9 technologies.

Ces innovations ne sont pas des prédictions, Deloitte cherche des preuves de début de mise en place au sein des entreprises. Enfin, ces technologies doivent être suffisamment robustes pour être diffusées à grande échelle dans les mois à venir. L'objectif est de lister de vraies tendances "dans la mise en place des outils", résume Eric Delgove, associé spécialisé en technologie chez Deloitte.

Modernisation des systèmes
"Le cloud n'est pas une tendance, mais la base de la digitalisation", affirme Eric Delgove. De très nombreuses entreprises ont déjà expérimenté cette technologie et l'époque actuelle est plus tournée vers l'industrialisation du SaaS et outre outils utilisant le cloud. Il est désormais nécessaire de moderniser les anciens systèmes d’information des entreprises et les faire migrer vers le cloud.

La DSI doit être impliquée dans la mise en place des plans stratégique des entreprises. "La technologie apporte des avantages et doit être placée au cœur de la réflexion", justifie Eric Delgove qui parle d'une stratégie 'ingénieurisée'. Le but derrière est "d'identifier les indicateurs clé de performance pour la mise à jour automatique de la stratégie".

Industrialisation des projets d'IA
Avec le machine learning, qui permet d'avoir un traitement intelligent des données et un système qui apprend de lui-même, il devient désormais possible d'industrialiser plus facilement des technologies d'intelligence artificielle. Ce n'est pas un data scientist, "cher et difficile à garder", qui devra tout seul mettre en place les bonnes règles et les bonnes exceptions qui permettent à l'algorithme de fonctionner.

"Le mode artisanal qui est aujourd'hui utilisée pour développer des projets d'intelligence artificielle ne permet de passer à une mise à l'échelle de la technologie pour les entreprises", assure Eric Delgove. Il est nécessaire de travailler en amont sur les cas d'usages et que les spécialistes puissent intervenir sur plusieurs projets en parallèle notamment grâce au machine learning qui en théorie leur permet de se libérer du temps.

Cybersécurité, supply chain et outils RH
Côté cybersécurité, les entreprises vont basculer vers le concept de zéro confiance. "Chaque utilisateur est un intrus potentiel et donc, chaque appareil est sécurisé. L'authentification est nécessaire à chaque fois qu'il passe d'un service à l'autre", explique Eric Delgove. Le but n'est plus de sécurisé une entreprise dans sa globalité, mais chaque service ou département séparemment.

La phase deux de l'industrie 4.0 passe par la libération de la supply chain notamment grâce à la 5G, l'IA ou encore l'edge computing. "Le but est d'accélérer la capacité de réaction par rapport aux changements dans la demande des clients", résume Eric Delgove. A ce niveau, le Covid-19 a fortement bousculer les supply chain et montré la nécessité de numériser ce service.

Les initiatives de diversité, d’équité et d’inclusion (DEI) s’appuieront davantage sur la technologie. Notamment au niveau des RH, il est nécessaire de parvenir à gommer les préjugés pour identifier les capacités réels des gens. Les outils permettant de restituer des données objectives et des faits devraient être de plus en plus déployés.

Des technologies poussées par le Covid-19
Deux tendances ont été poussées par le pandémie de Covid-19 : le développement de l'espace numérique de travail et la nécessité d'apporter des liens humains dans ces relations numériques. "A travailler chez soi, il est facile de perdre en connexion et en efficacité", assure Eric Delgove. L'idée derrière ces technologies est d'aider une entreprise à animer un espace et connecter ses salariés. La mise en place du télétravail à plus long terme va aussi entraîner des questions autour de la réduction de l'empreinte immobilière et de la gestion efficace des bureaux.

"Les projets autour du service clients ont été fortement poussés lors du premier confinement", commente Eric Delgove.  De plus en plus, les consommateurs s'attendent à une transition sans couture entre le numérique et le physique (personnaliser sa voiture sur un site internet, l'acheter en ligne et la récupérer en concession). "Les entreprises doivent investir dans les technologies de réalité virtuelle et réalité augmentée pour favoriser ces passages du physique au numérique", affirme Eric Delgove qui parle d'une technologie mature dont l'une de ses limites est la capacité des réseaux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media