Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cette start-up veut optimiser le rendement des centrales solaires thermiques grâce à l'intelligence artificielle

Pour accélérer la transition écologique dans le secteur industriel, la start-up américaine Heliogen a mis au point un système de vision par ordinateur qui permet d'optimiser l'exploitation de l’énergie solaire dans les centrales solaires thermodynamiques à concentration.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cette start-up veut optimiser le rendement des centrales solaires thermiques grâce à l'intelligence artificielle
Cette start-up veut optimiser le rendement des centrales solaires thermiques grâce à l'intelligence artificielle © Heliogen

L'une des technologies en vogue dans les énergies renouvelables est celle des centrales solaires thermodynamiques à concentration, aussi appelées centrales solaires thermiques. En résumé, un champ de miroirs reflète la lumière du Soleil vers une cible précise, qui contient de l'eau ou un gaz, afin d'y concentrer un maximum d’énergie. Celle-ci est ensuite transférée vers le réseau électrique. 

 

Le problème est que, jusqu’ici, la chaleur ainsi engrangée n'était pas suffisante pour subvenir aux besoins de certaines industries très énergivores comme la fabrication du ciment, de l'acier ou du verre. Or ces procédés industriels dans leur ensemble génèrent chaque année plus d'un cinquième des émissions de CO2 liées aux activités humaines. La start-up américaine Heliogen a annoncé mardi 19 novembre 2019 avoir mis au point un système de vision par ordinateur qui pourrait changer la donne.

 

Dépasser les 1000 °C

Le solution de la jeune pousse, financée entre autres par le milliardaire Bill Gates, repose sur l'optimisation de l’orientation des miroirs par rapport à la position du Soleil. Concrètement, ces derniers se réarrangent automatiquement de façon à ce que le rayon soit le plus intense possible lorsqu'il se reflète sur la cible. Heliogen utilise pour ce faire quatre caméras HD qui capturent le champ de miroirs en temps réel. Le système d'intelligence artificielle analyse ces flux vidéo pour mieux aligner les miroirs et générer plus de châleur.

 

"Si vous prenez un millier de miroirs et qu'ils s'alignent précisément sur un seul point, vous pouvez atteindre des températures extrêmement, extrêmement élevées", a déclaré à CNN Business Bill Gross, président-fondateur de Heliogen. D'après lui, son système permet d'atteindre des températures de 1000 °C, tandis que les solutions existantes ne dépassent pas 565 °C. Cette différence rend la technologie viable pour des applications industrielles de transformation de matériaux.

 

Réduire l'empreinte carbone de l'humanité

L’enjeu à long terme de cette démarche est d'évincer les combustibles fossiles du secteur industriel. "Nous sommes en train de déployer une technologie qui peut battre le prix des combustibles fossiles et qui n’entraîne pas d'émissions de CO2", a déclaré Bill Gross. Le patron de la start-up pense même que la température dégagée permettra de faire passer la production d'hydrogène à une échelle suffisante pour en faire, à l'avenir, le carburant principal des camions et des avions... et ainsi réduire la facture environnementale du secteur des transports, lui aussi parmi les plus polluants.

 

Heliogen devra néanmoins trouver une solution pour permettre à sa technologie de fonctionner même par mauvais temps. L’entreprise a indiqué qu’elle compte pallier ce problème grâce à des systèmes de stockage qui emmagasineront une partie de l’énergie solaire produite pour que les usines puissent tourner même les jours de pluie. Les premiers déploiements seront déterminants pour évaluer concrètement les gains de ce système par rapport aux centrales solaires à concentration existantes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media