Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cette technique couplant deep learning et imagerie optique est capable de détecter un cancer du cerveau en moins de trois minutes

Vu ailleurs Une équipe de chercheurs américains a mis au point une nouvelle technique de détection des tumeurs cérébrales. Couplant IA et imagerie optique, ce programme est capable de repérer et d'analyser une masse anormale en moins de 2 minutes et 50 secondes.   
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cette technique couplant deep learning et imagerie optique est capable de détecter un cancer du cerveau en moins de trois minutes
Cette technique couplant deep learning et imagerie optique est capable de détecter un cancer du cerveau en moins de trois minutes © Unsplash/Natanael Melchor

2 minutes et 50 secondes. C'est le temps nécessaire pour détecter une tumeur cérébrale grâce à cette intelligence artificielle (IA) présentée dans une étude publiée dans la revue Nature Medicine le 6 janvier 2020. 

 

Une équipe de chercheurs américains a mis au point une nouvelle technique de détection des masses de cellules anormales dans le cerveau. Le résultat est assez impressionnant : contre 20 à 30 minutes traditionnellement, le dispositif peut détecter une tumeur quasiment en temps réel alors que le patient est sur la table d'opération.

 

Le repérage d'une tumeur cérébrale est fastidieux. Pour fournir un diagnostic préliminaire, un fragment de la tumeur est prélevé. Pour être correctement analysé, le tissu passe par une phase de coloration. Cette nouvelle technique permet de zapper ces étapes et donc de raccourcir le protocole.

 

Coupler l'IA et l'imagerie optique

Pour se faire, les scientifiques ont couplé un logiciel d'IA et une technique d'imagerie optique baptisée le "Stimulated Raman Histology" (SRH). L'IA a été entraînée par l'analyse de plus de 2,5 millions d'images de biopsie (prélèvement d'un fragment de tissu ou d'organe). Le programme est ainsi capable d'établir le type de cancer parmi les 10 types de tumeurs cérébrales les plus fréquentes.

 

Cette découverte va permettre aux chirurgiens d'opérer de façon plus sûre et plus précise. En effet, au cours de l'essai clinique sur 278 patients atteints d'une tumeur cérébrale, l'IA a établi un diagnostic correct dans 94,6 % des cas contre 93,9 % pour l'analyse humaine.

 

Lutter contre les déserts médicaux

En plus d'une meilleure prise en charge des patients, l'équipe de scientifiques espère que cette découverte va permettre de pallier la pénurie de médecins. Ainsi les auteurs rappellent, dans l'étude, qu'environ "15,2 millions de personnes se voient diagnostiquer un cancer chaque année et plus de 80% subiront une chirurgie".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media