Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Chez Faurecia, le numérique c’est douze technologies au service d’un lean 4.0

Vu ailleurs Cas d'école Pour sa transformation numérique, l’équipementier automobile Faurecia a résolument choisi l’approche technologique, au service du digital manufacturing. Mais avec méthode, dévoile une enquête de Frédéric Parisot dans le magazine L’Usine Nouvelle du 16 juin 2016.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Chez Faurecia, le numérique c’est douze technologies au service d’un lean 4.0
Le site Faurecia d'Audincourt (25)

Faurecia s’est donné cinq ans pour diffuser douze technologies numériques dans ses 300 usines dans le monde. Des technologies que l’équipementier a sélectionné avec méthode en définissant 200 cas d’usages, dévoile l’enquête "Faurecia, usine digitale à l’échelle mondiale", parue dans le magazine L’Usine Nouvelle du 16 juin. Après trois mois de réflexion, les cas les plus prometteurs ont donné lieu à des projets pilote et à la réalisation de preuves de concept (POC).

 

200 cas d'usages

Ces POC ont permis de valider l’intérêt de technologies comme la business intelligence, la réalité augmentée, la maintenance prédictive grâce à des capteurs sur les machines, ou la robotique collaborative. Mais aussi d’en écarter d’autres, comme l’impression 3D, pas encore assez mature pour l’automobile de grande série, selon le chief digital officer, David Degrange : "Notre idée du lean digital, c’est d’utiliser le numérique seulement là où il apporte quelque-chose". Selon lui, ce que le numérique change vraiment c’est la remonté de données, en plus grande quantités et plus rapidement. "Cela permet un système d’alerte en temps réel corrélé avec des données contextuelles nous permettant de faire du prédictif sur nos process industriels", explique-il. L’un de plus gros chantier numérique sera d’ailleurs celui des machines connecté à très grande échelle. Testé sur 20 sites pilotes, il sera généralisé à partir de juillet 2016.

 

De la même manière, les douze technologies retenues seront déployées entre 2016 et 2018 sur tous les sites de production de l'entreprise, qui veut devenir une référence mondial du lean 4.0. Faurecia concrétisera ainsi son programme "digital entreprise", qui vise trois objectifs industriels classiques : augmenter la productivité, renforcer l’attractivité et apporter des bénéfices au client. Pas de grande remise en cause de l’organisation ou des méthodes de travail, si ce n’est la mise en place d’un outil de collaboration dans les bureaux d’études et d’un réseau social d’entreprise, au-dessus des applications métier, pour remplacer une partie des e-mails et tenter de modifier la manière dont les salariés interagissent entre eux.  

 

Passer à la Formation 4.0

Mais c’est surtout sur le plan de la formation que le numérique change la donne chez l’équipementier, avec la mise en place d’une plateforme logicielle dédiée. Mooc, Cooc... Faurecia communique auprès de ses experts pour qu’ils imaginent de nouveaux formats. Et pas question de se cantonner au virtuel. L'entreprise a aussi ouvert un lieu physique à Paris, sur le modèle de ses Faurecia Universities déjà créées en Asie et en Amérique du Nord. Une approche finalement très pragmatique du numérique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale