[Chronologie] La pire crise de l’histoire de Facebook en 17 actes

À chaque jour, son lot de révélations et de déclarations en tout genre, depuis l’explosion du scandale Cambridge Analytica qui éclabousse Facebook ces dernières semaines. Voici comment Facebook en est arrivé là.

 

Partager
[Chronologie] La pire crise de l’histoire de Facebook en 17 actes

Mark Zuckerberg l’a inlassablement répété lors de son audition devant le Congrès américain ce mercredi 11 avril 2018 : les balbutiements de Facebook remontent à 2004, dans un dortoir de Harvard. Le patron aujourd’hui malmené n’imaginait pas à l’époque que son petit site communautaire allait devenir le premier réseau social mondial et réunir deux milliards d’utilisateurs. Véritable figure de la planète Tech, Mark Zuckerberg ne pensait pas non plus que sa plateforme allait être utilisée pour biaiser des élections, diffuser des messages de haine ou encore exploiter les données personnelles d’au moins 87 millions d’Américains. Il n’envisageait encore moins devoir faire face, un jour, à une tempête médiatique et être amené à s’expliquer, des heures durant, devant des sénateurs et des députés américains.

Chronologie

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS