Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cibest va équiper la ligne CDG Express de son dispositif de vidéosurveillance

La société Cibest, installée à Besançon (Doubs), a été retenue pour équiper la future ligne CDG Express avec ses solutions de vidéosurveillance et de comptage de passagers. Pour ce faire, elle mise notamment sur l’intelligence artificielle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cibest va équiper la ligne CDG Express de son dispositif de vidéosurveillance
Cibest va équiper la ligne CDG Express de son dispositif de vidéosurveillance © Johann Cour - Suricate photographie

Un million d’euros, telle est la valeur du marché remporté par Cibest auprès d’Hello Paris, le groupement qui exploitera la ligne ferroviaire entre l’aéroport Charles De Gaulle et la gare de l’Est à Paris, la CDG Express. Si Alstom va fournir les trains, Cibest qui commercialise des solutions de vidéo protection, comptage passager, information voyageur et rétrovision numérique pour les acteurs du transport public, a été retenu pour équiper 13 trains et leurs 52 voitures.

Identifier les mouvements brusques et les agressions
"Nous allons apporter une fonction intelligente complémentaire avec une intelligence artificielle et des algorithmes qui vont concerner la détection des objets abandonnés", précise Fabrice Bernard, directeur technique de Cibest. Un algorithme intégré aux caméras de vidéosurveillance smart VCA remplira cette mission, tandis qu’un module d’intelligence artificielle complémentaire disposera d’un calculateur spécifique pour réaliser de la détection comportementale.

"Il identifiera les mouvements brusques, les chutes ou encore les agressions pour faire remonter une alarme." D’abord en 4G puis en 5G en fonction de l’évolution de la technologie, le train disposera d’une connexion en temps réel entre le train et les opérateurs dans le PC de surveillance. "En fonction des alarmes, ils pourront faire une levée de doute en faisant intervenir du personnel de bord ou sur les quais", complète Fabrice Bernard.

Les équipements de Cibest enregistreront en permanence les images. "En fonction de la disponibilité de la liaison sans fil, on pourra les consulter à la demande. Nous travaillons avec un partenaire pour le logiciel au sol, Axone, qui fournit un système VMS avec une fonction pour renvoyer les caméras sur un mur d’image."

pas de stéréoscopie pour réduire les coûts
Alors que Cibest utilise la stéréoscopie 3D pour les systèmes de comptage qu’elle installe chez ses nombreux clients du secteur des transport urbain en France et à l’étranger, la solution retenue par la CDG Express sera différente. "Pour ne pas avoir de coût supplémentaire en intégrant un autre capteur au-dessus des portes, Hello Paris a préféré que les caméras assurent le comptage même si la fiabilité est moins élevée."

Quand la stéréoscopie réalise un comptage des passagers avec une précision de 98%, l’intelligence artificielle installée devra détecter les personnes et les mouvements pour atteindre une fiabilité estimée entre 70 et 80%. "Le fait de n’avoir qu’une caméra pour la vidéoprotection et le comptage, même si son positionnement est moins adapté, reste une innovation." En 2021, Cibest et ses 55 salariés vont travailler à la formalisation du besoin global afin de livrer le matériel d’ici la mise en exploitation de la ligne attendue pour 2024 - 2025.

D’ici là, l’entreprise prévoit d’internaliser la production de ses calculateurs embarqués, cerveau de son système de comptage et de vidéo protection. Pour ce faire, 600 000 euros vont être investis dans un nouveau bâtiment tandis que 4 salariés seront recrutés. Cibest réalise 10 millions d’euros de chiffre d’affaires dont 25% à l’international.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.