Ciblage publicitaire des mineurs : Meta anticipe la future réglementation européenne

À partir du mois de février, seuls l’âge et la localisation pourront être utilisés dans le ciblage publicitaire des 13-17 ans sur Facebook et Instagram. Si Meta dit vouloir protéger ses jeunes utilisateurs, l’entreprise américaine ne fait, en réalité, que prendre quelques mois d’avance sur les futures règles européennes. 

Partager
Ciblage publicitaire des mineurs : Meta anticipe la future réglementation européenne

Meta voudrait préserver ses jeunes utilisateurs de la publicité en ligne. Dans un billet de blog, publié mardi, l’entreprise américaine a annoncé une série de mesures pour encadrer le ciblage publicitaire des 13-17 ans sur ses réseaux sociaux, Facebook et Instagram. “Nous reconnaissons que les adolescents ne sont pas nécessairement aussi bien équipés que les adultes pour prendre des décisions sur l’utilisation de leurs données en ligne à des fins publicitaires, en particulier lorsqu’il s’agit de leur montrer des produits disponibles à l’achat”, a souligné l’entreprise.

Ainsi, les annonceurs ne pourront ni cibler ce public en fonction du genre, ni piocher dans les engagements des plus jeunes (les publications “likées” ou les pages suivies) pour personnaliser les publicités qu’ils proposent. Seuls l’âge et la localisation pourront être utilisés, dès le mois prochain.

Les adolescents pourront également, à partir de mars, davantage configurer les sujets publicitaires qu’ils voient sur Facebook et Instagram, ainsi que leurs fréquences.

L'anticipation du DSA

Si Meta revendique vouloir “continuer à créer des expériences publicitaires adaptées à l’âge des adolescents”, d’aucuns estiment qu’il s’agit surtout d’effets d’annonce, alors que la réglementation européenne à venir doit interdire le ciblage publicitaire, quel qu’il soit, pour les mineurs. Le Digital Services Act (DSA), publié au journal officiel de l’UE et applicable au plus tard début 2024, l’interdit purement et simplement si le fournisseur de service a “connaissance avec une certitude raisonnable que le destinataire du service est un mineur”.

La publicité ciblée, pour le reste des utilisateurs, ne pourra pas non plus reposer sur des catégories particulières de données jugées sensibles, telles que l’orientation sexuelle ou les convictions religieuses.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS