Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cigarette électronique : quelle est la composition d’un e-liquide ?

Publi-Rédactionnel Que l’on soit vapoteur ou non, la question est souvent posée : que contiennent ces e-liquides que chaque vapoteur intègre dans sa cigarette électronique ? Pour beaucoup, cette question demeure un mystère et peut même engendrer des craintes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cigarette électronique : quelle est la composition d’un e-liquide ?
Cigarette électronique : quelle est la composition d’un e-liquide ?

Que contient un e-liquide ?

Un e-liquide est le résultat d’un procédé bien précis : un mélange entre plusieurs ingrédients qui permet à la cigarette électronique de produire sa fameuse vapeur qui la caractérise, en plus d’être le procédé le plus efficace pour mettre fin à sa consommation de tabac. L’association de la nicotine à des arômes ainsi que du propylène glycol et de la glycérine végétale permet à l’e-liquide de prendre forme.

 

Le propylène glycol

Le propylène glycol est un liquide incolore, légèrement visqueux, presque inodore et qui a la particularité d’absorber l’humidité de l’air. Il est très souvent mentionné dans sa version abrégée PG. Dans l’e-liquide, il est à l’origine du hit, le fameux ressenti en gorge tant recherché par les vapoteurs en transition, et favorise les saveurs et la fluidité du liquide.

Son nom très scientifique pourrait en effrayer certains. Pourtant, il n’est pas utilisé uniquement dans la vape.

Dans le secteur alimentaire, le propylène glycol est considéré comme un additif. Il est régulièrement présent sur les étiquettes de certains aliments par la mention “E1520”. Il est aussi utilisé comme émulsifiant pour les sauces et autres assaisonnements.

En ce qui concerne la cosmétique et la pharmacologie, il apparaît sous le nom de E490 sur de nombreux produits. Les shampoings, dentifrices, savons et autres produits du quotidien contiennent aussi du propylène glycol.

Enfin, les industries du spectacle l’utilisent pour fabriquer la fameuse fumée que l’on trouve dans les salles de concert ou les discothèques et qui permet de laisser apparaître les faisceaux lumineux.

 

La glycérine végétale

Quant à la glycérine végétale, ou VG dans sa version abrégée, il s’agit d’un liquide incolore, visqueux et inodore.

Elle est également utilisée dans l’industrie pharmaceutique comme hydratant et dans les suppositoires ou certains sirops contre la toux. L’industrie cosmétique l’utilise aussi comme hydratant, solvant et lubrifiant pour certains dentifrices ou crèmes hydratantes. Dans le secteur alimentaire on la retrouve sous le nom de E422.

Utiliser de la glycérine végétale de façon contrôlée, dans des proportions requises pour obtenir l’effet désiré, est tout sauf dangereux pour la santé.

Dans un e-liquide, la glycérine végétale permet de rendre le liquide plus visqueux et de produire davantage de vapeur au moment de l’inhalation.

 

Les arômes

En ce qui concerne l’arôme, c’est lui qui va donner aux e-liquides ces saveurs particulières qui font de la vape un monde aux multiples possibilités. Ces arômes sont tous considérés comme de qualité alimentaire, ce qui signifie qu’ils sont sans danger pour votre santé. Un arôme est dit naturel lorsqu'il est composé uniquement de matières premières naturelles qui font l'objet d'une transformation bien définie. À l'inverse, un arôme est considéré comme artificiel lorsqu'il désigne un produit de synthèse fabriqué chimiquement.

 

De la nicotine

La nicotine n’est pas indispensable à la confection d’un e-liquide, mais c’est grâce à elle qu’un ancien fumeur réussit à mettre un terme à sa consommation de tabac. Elle est à l’origine de la dépendance des fumeurs. Pour mettre fin à cette dépendance, il est nécessaire de diminuer la teneur en nicotine petit à petit pour ne pas créer une quelconque sensation de manque au vapoteur.

Dans un e-liquide, la nicotine est responsable du hit. Plus le dosage de nicotine est élevé, plus le hit ressenti sera puissant. Le dosage que l’e-liquide contient est exprimé en mg/ml.

 

Des producteurs respectueux des normes françaises

En France, la production d’e-liquides est très contrôlée. Le gouvernement a imposé une liste de contraintes qui permettent aux fabricants d’assurer les vapoteurs de produire des produits de qualité. Pour preuve, la grande majorité des marques qui font de la production d’e-liquides leur spécialité sont certifiés Afnor.

En ce qui concerne les e-liquides, la France est particulièrement stricte. La TPD, ou Tobacco Product Directive, impose une limitation à 10ml de contenance pour les liquides nicotinés. Elle impose aux vapoteurs fabriquant leurs propres e-liquides d’utiliser des boosters pour ajuster le taux de nicotine selon leurs besoins. De plus, partant du principe que la plupart des liquides ne dépassent pas les 18mg de nicotine, une décision européenne a imposé un taux de nicotine ne pouvant dépasser les 20 mg/ml.

 

Contenu proposé par BH INTERNET

 
media