Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cinq chiffres clés sur les attentes des Français en matière de télétravail

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Alors que les transports ferroviaires bloqués paralysent les déplacements en France, et plus particulièrement en Région parisienne, une étude réalisée par Harris Interactive pour l'observatoire Enedis révèle les attentes et les craintes des Français quant au travail à distance. S'ils y sont favorables, c'est de façon raisonnée et en ayant en tête les risques que le télétravail contient. SI ce dernier peut simplifier la vie, il n'apparaît  pas comme une solution magique qui résoudrait tous les problèmes.

Cinq chiffres clés sur les attentes des Français en matière de télétravail
Pour les Français, le principal gain au télétravail est d'abord un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. © Deezer

L'observatoire Enedis a demandé à Harris Interactive de réaliser un sondage très complet (1) sur les attentes des Français en matière de télétravail. Voici 5 chiffres clés à retenir, que vous soyez salarié ou dirigeant, avant de vous lancer.

 

1/ Les Français pratiquent déjà le travail à distance

Informatique dans le cloud, téléphones portables... Les technologies qui offrent de travailler à distance sont là, alors que la charge se développe. Résultat : une majorité de Français exercent des activités professionnelles en dehors des horaires de travail stricto sensu. Quelques chiffres le rappellent : en dehors des horaires prévus, 82 % ont déjà pensé à leur travail, 60 % ont déjà consulté leurs courriels professionnels, 53 % consultent leurs SMS et 56 % passent des appels professionnels. 45 % des personnes interrogées disent avoir consulté leur mails professionnels au moins une fois par semaine en dehors di travail. Chez les cadres, tous ces chiffres sont encore plus importants.

 

2/  Ils plébiscitent une pratique raisonnée du télétravail

Travailler à distance, oui, mais pas question de ne faire que ça. 51 % indiquent ainsi qu'ils préfèreraient travailler de chez eux ou depuis un bureau, alternativement. Les accros à leur lieu de travail sont 34 %. Ceux qui voudraient rester toujours à la maison ne sont que 14%. A noter : si on ne considère que les salariés qui télétravaillent actuellement, la part des soutiens à la solution mixte monte alors à 65 %.

 

3/ Ce n'est pas qu'une question de taille

Même si c'est sûrement plus confortable, les Français ne sont que 14 % à estimer qu'un espace suffisant à son domicile est une condition nécessaire pour que le télétravail se déroule convenablement. La proportion monte à 27 % pour l'item "un calme suffisant chez le salarié". En revanche, les trois équipements qui arrivent en tête sont : un équipement technologique adéquat (54 % des Français  et 60 % de ceux qui télétravaillent actuellement), la confiance entre l'entreprise et le salarié souhaitant télétravailler (40 et 42%) et un accès sécurisé aux données de l'entreprise (38 et 33 %).

 

4/ Des gains pour le salarié la société et le management

Pour les Français, le principal gain au télétravail est d'abord un meilleur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle (cité par 60 % des Français et 57 % des actifs qui ont déjà télétravaillé). Suivent la réduction de la pollution (47 et 49 % des réponses) et la responsibilisation des salariés (45 et 46%). Seulement 16 % des Français pensent que cela contribue à un meilleur climat social dans l'entreprise et 20 %. Ils sont autant à penser que cela stimule l'innovation. 

 

5 Des salariés très conscients des risques du télétravail

Quand on leur demande les trois principaux risques inhérents au télétravail, les Français pointent d'abord l'impact sur la séparation entre la vie privée et la vie professionnelle. Ils sont 57 % à penser que la frontière entre ces deux mondes sera moins claire (56 % chez les actifs télétravaillant actuellement). Le second risque est d'être confronté à la solitude (cité respectivement à 51% et 49 % par les Français et les actifs télétravaillant). Si ces deux premiers items renvoient plutôt à la façon dont le salarié va vivre l'expérience du travail à distance, le troisième se réfère à la façon de travailler, puisque 44 % des Français pensent qu'il est plus difficile de travailler sur un projet collectif. A noter qu'en quatrième position, on trouve le risque d'un moindre sentiment d' appartenance à l'entreprise, cité par 35 % des Français et 41 % des actifs télétravaillant actuellement.

Reste que sur ces points des solutions existent : le télétravail n'est pas forcément synonyme de travail à domicile. Il existe des espaces de co-working. Certaines entreprises comme Enedis ont créé des espaces où il est possible d'aller travailler à proximité de son domicile. En outre, pour éviter la solitude du télétravailleur, il importe de créer des moments collectifs et de ne pas accorder, sauf circonstances exceptionnelles de télétravail total.

 

L'intégralité du rapport peut être consultée ICI

 

(1) Etude en ligne réalisée du 13 au 15 mars auprès d'un échantillon représentatif de 1000 Français âgés de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale