Cisco à la recherche des outils de cyberdéfense de demain

Cisco organise un concours pour trouver les outils de cyberdéfense de demain. Mission numéro un : protéger les objets connectés, et les data qu’ils renferment, des attaques malveillantes des hackers.

Partager
Cisco à la recherche des outils de cyberdéfense de demain

Pas de repos pour les hackers. Avec l’émergence du nouveau marché de l’Internet des objets, une pluie de nouvelles données personnelles vont être générées. Pour éviter qu’elles ne deviennent la proie de pirates mal intentionnés, Cisco souhaite protéger au maximum ces nouvelles technologies. Pour créer l’armure idéale des objets connectés de demain, l’entreprise informatique a lancé un concours, le "Internet of things security grand challenge".

Authentification des utilisateurs, protection contre les malwares… Cisco met 300 000 dollars sur la table, pour récompenser les spécialistes de la sécurité qui proposeront des produits de cyberdéfense innovants. Les copies doivent être remises avant le 17 juin. Le groupe américain sélectionnera au maximum six entreprises, qui pourront gagner jusqu’à 75 000 dollars. Les gagnants seront présentés au public pendant le "IoT world forum", un meeting sur l’Internet des objets, orchestré par Cisco.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS