Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cisco à la rescousse de Paris pour mesurer son environnement

La Ville de Paris accompagne trois expérimentations à base de capteurs sur son territoire et dans les domaines de la mobilité, de la santé et de l’énergie.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cisco à la rescousse de Paris pour mesurer son environnement
Cisco à la rescousse de Paris pour mesurer son environnement © Joe deSousa CC Flickr

Poursuivant ses initiatives en faveur de la ville intelligente et durable, la Mairie de Paris a présenté, ce mercredi 9 décembre, trois expérimentations d’utilisation de capteurs dans les domaines de la mobilité, de la santé environnementale et de l’énergie.

 

Mesurer les déplacements à la Nation

La Ville de Paris autorise et accompagne deux programmes pilotés par la société Cisco. Le premier vise à mesurer les différents usages liés aux déplacements sur la place de la Nation (véhicules motorisés, vélos, piétons) ainsi que les pollutions atmosphériques et sonores.

Pendant un an, à partir de décembre 2015, une cinquantaine de capteurs disséminés sur la place mesureront et analyseront en temps réel les déplacements des véhicules et piétons en étant capable de reconstituer finement l’ensemble des mouvements, arrêts ou regroupements. Le bruit et la qualité de l’air seront également analysés. Deux écrans tactiles installés sur la place permettront de restituer instantanément aux Parisiens les données de flux, de bruit et de qualité de l’air.

 

Capter les données de consommation d'énergie

Cisco va également pouvoir expérimenter dans trois bâtiments municipaux (la Mairie du 12ème arrondissement, une crèche et un gymnase) et sur un ensemble de 1000 logements sociaux, un dispositif de collecte d’informations notamment de consommation énergétique.

"Ce partenariat avec Cisco va permettre de mieux évaluer les dépenses énergétiques et d’améliorer le confort au quotidien des bâtiments pour les usagers et les locataires. Les résultats de ces mesures pourront donner lieu à des prescriptions et préconisations à destination des gestionnaires et usagers des bâtiments. La Ville de Paris pourrait aussi, à l’issue de l’expérimentation, mieux cibler les types de capteurs à déployer", précise la Ville de Paris.

 

Chasse aux particules très fines

Enfin, pour mesurer le niveau de particules très fines PM2,5 (ndlr : Dont le diamètre inférieur à 2,5 microns permet le franchissement de la membrane pulmonaire), un capteur, baptisés Pollutrack et développé par la Pme PlanetWatch 24, a été installé à bord de trente véhicules électriques de la flotte Autolib’" conduits par les "ambassadeurs Autolib’", durant la COP 21.

Le programme ambitionne de permettre un relevé en temps réel du taux de PM2,5 dans les rues d’une ville à hauteur d’habitacle des véhicules, des piétons, des poussette, des vélomotoriste.

"L’analyse des taux de PM2,5 par agrégation des dizaines de milliers de points de mesure devrait permettre de visualiser l’évolution des taux, voire d’anticiper l’arrivée et l’installation d’un pic de pollution", indique la Mairie de Paris.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

POISSON
22/12/2015 00h26 - POISSON

Bonjour, Etes-vous sûr de votre titre ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale