Cisco bat IBM et HP dans les équipements du cloud

Déjà numéro un mondial des matériels de réseaux, Cisco s’impose aussi maintenant comme le premier équipementier de l‘informatique en nuage. Au nez et à la barbe d’IBM et de HP, qui dominaient jusqu’ici ce marché. Et il tente de pousser son avantage jusqu’aux services de cloud computing.

Partager
Cisco bat IBM et HP dans les équipements du cloud

On connait Cisco comme le numéro un mondial des équipements de réseaux. Le voilà maintenant présenté aussi comme le champion des équipements de cloud computing. Selon les chiffres du premier trimestre 2014 publiés par Synergy Research, le groupe, dirigé par John Chambers, conforte son avance sur ses deux principaux rivaux, IBM et HP, qui dominaient le marché jusqu’en 2012.

Il prend désormais 14,8% du marché estimé au premier trimestre 2014 à 10 milliards de dollars, contre 13,7% pour le numéro deux HP et 10,6% pour le numéro trois IBM. Dell et EMC arrivent loin derrière avec respectivement 8,8% et 5,3%.

Une percée fulgurante dans les serveurs

L’irruption de Cisco à la tête de ce marché s’explique par sa domination écrasante dans les équipements de réseaux, qui constituent une composante importante de l’infrastructure de cloud computing. Elle est due également à sa percée fulgurante dans les serveurs. Entré sur ce marché en 2009, il se situe aujourd’hui à la quatrième place avec 5,7% du marché au premier trimestre 2014, selon IDC. Certes, il reste loin derrière HP (26,5%), IBM (19,1%) et Dell (18%). Mais il est le seul acteur du Top 5 à croître. Et quelle croissance ! 37% au premier trimestre 2014, alors qu’IBM s’effondre de 25,4%.

Les perspectives s’annoncent encore plus mauvaises pour Big Blue, qui avait dominé ce marché jusqu’au premier trimestre 2013. "Bien sûr, IBM va rester fort sur certains segments du marché, commente Jeremy Duke, analyste chez Synergy Research. Mais avec son déclin continu dans les serveurs, il aura de plus en plus de mal à se mesurer à Cisco ou même à HP. Et l’écart va s’amplifier avec la vente de ses serveurs X86 au chinois Lenovo cette année."

Un milliard dans les services

Cisco n’entend pas en rester là. Il veut profiter de son leadership dans les équipements pour se développer également dans les services de cloud computing, venant ainsi taquiner des vétérans de l’informatique comme IBM ou HP. En mars 2014, il a lancé son initiative Intercloud visant à construire un super cloud mondial en interconnectant les cloud de 15 partenaires dans le monde, dont, pour la France, Canopy, la filiale de cloud computing d’Atos. L’investissement atteint 1 milliard de dollars sur deux ans.

Jusqu’ici, Cisco était présent surtout dans la couche Saas (Software as a service) du cloud, avec des services de visioconférence, de communications unifiées, de travail collaboratif ou de virtualisation de poste de travail, pour un chiffre d’affaires de 800 millions de dollars en 2012, selon PwC. Avec son projet Intercloud, il veut jouer aussi un rôle de premier plan sur les couches d’infrastructure (Paas pour Plateform as a service et Iaas pour Infrastructure as a service), défiant ainsi non seulement IBM ou HP, mais aussi Amazon Web Services, Microsoft ou Google. Avec l’avantage de la capillarité puisqu’il propose un service garantissant la localisation des données à proximité en s’appuyant sur le cloud d’un partenaire dans le pays du client. L’issue de la bataille est incertaine. Mais une chose est sûre : il faudra compter avec Cisco dans le cloud computing.

Ridha Loukil

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS