Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Citrix s'inspire des boutiques en ligne à la AppStore

A l'occasion de son grand raout annuel (le salon Synergy, à Las Vegas du 5 au 6 mai), Citrix s'est fait l'apôtre d'un nouveau mode de distribution des logiciels en entreprise. En self-service.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Citrix s'inspire des boutiques en ligne à la AppStore
Citrix s'inspire des boutiques en ligne à la AppStore

Après avoir conquis le grand public, les « stores » - autrement dit les plate-formes de téléchargement d'applications - vont-ils gagner les entreprises ? C'est en tout cas le pari de Citrix, spécialiste des serveurs d'applications mais aussi, depuis le rachat de XenSource en août 2007, des logiciels de virtualisation. L'éditeur américain (qui vient de faire état d'une petite baisse de 2% de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2009, à 369 millions de dollars) a profité de son salon annuel à Las Vegas pour dévoiler Dazzle (« éblouissement » en anglais), une nouvelle plate-forme de téléchargement inspirée de l'AppStore d'Apple. Ambitieux, il affirme qu'elle devrait contribuer à « remettre l'individu au coeur des systèmes d'information. »

Faites votre choix à la carte

Le principe est assez simple : les applications virtualisées par le service informatique sont installées dans une boutique où chaque utilisateur peut faire son choix et se constituer un système à la carte en fonction de ses besoins du moment. Le fonctionnement n'est pas très compliqué non plus. Dazzle - qui est doté d'une interface intuitive selon l'éditeur - s'appuie sur Citrix Merchandising Server, un nouveau logiciel « gratuit » permettant aux informaticiens de mettre à disposition des applications dans une boutique dédiée et de définir les droits d'utilisation associés. Pour pouvoir être intégrées à la boutique, ces applications doivent au préalable être virtualisées via Citrix XenServer (virtualisation de serveurs), Citrix XenApp (virtualisation d'applications) ou Citrix Desktop (virtualisation des postes de travail).

Côté utilisateurs, un logiciel client (Citrix Receiver) - « gratuit » lui aussi - permet de lire les applications sur un PC, un iPhone ou un client léger. Des versions pour les Mac et les téléphones sous Symbian et Windows Mobile sont également envisagées.

Reste un bémol de taille : Citrix Merchandising Server et Receiver ne peuvent fonctionner sans les logiciels d'infrastructure de la gamme Citrix Delivery Center (XenApp ou XenDesktop par exemple). Alors, plein les yeux ?

Christophe Dutheil

A lire aussi :

Virtualisation : Citrix, Microsoft et Red Hat font feu sur VMware

Microsoft lorgne à son tour les « private clouds »

 
media