Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cityzen Sciences connecte les vêtements de sport

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cityzen Sciences connecte les vêtements de sport
Cityzen Sciences connecte les vêtements de sport

Au CES de Las Vegas, son prototype de maillot connecté a fait sensation, remportant le prix de l’innovation pour la santé au quotidien. Commercialisé à partir de la mi-2014, le D-Shirt permet de mesurer la position GPS, le rythme cardiaque, les accélérations et le niveau de fatigue d’un sportif, et de transmettre ces données en temps réel à un smartphone. C’est le premier né de Cityzen Sciences, entreprise lyonnaise d’une dizaine de salariés, créée en 2008 par Jean-Luc Errant, un spécialiste des NTIC appliquées au domaine de la santé et de la prévention.

L’opportunité

Si le sport est le premier champ d’application de sa technologie, la santé représente une opportunité majeure. Les microcapteurs pourraient servir au monitoring des malades.

Son ambition : devenir un leader mondial de l’intégration d’intelligence embarquée dans tous les types de tissus. Deux étapes pour cela, d’abord "piloter un projet visant à créer une industrie française du vêtement connecté, pour répondre aux besoins des sportifs professionnels et amateurs, puis l’adapter à d’autres secteurs". Après avoir séduit le groupe d’électronique Eolane, actionnaire de l’entreprise, Cityzen Sciences a mis sur pied, en 2012, Smart Sensing, un projet collaboratif labellisé Cap Digital, alliant des chercheurs (Télécom Bretagne) et des industriels du textile, de l’électronique, du logiciel et de la distribution sportive.

Soutenu par Bpifrance, il doit lancer des vêtements de sport connectés grâce à des microcapteurs intégrés dans le tissu, capables de supporter les lavages en machine. Cityzen Sciences a convaincu l’AS Saint-Étienne et le Stade Toulousain de jouer les cobayes. "Nous entendons révolutionner la chaîne de valeur de nos clients industriels et proposer, à partir du traitement de données, des services à forte valeur ajoutée", précise Jean-Luc Errant. L’entreprise finalise un tour de table de 2 millions d’euros pour s’ouvrir à d’autres secteurs (médical, dépendance). Et vise 4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017. 

Gaëlle Fleitour

L’innovation

Cityzen Sciences a développé une plate-forme de solutions technologiques brevetées, allant de la miniaturisation des capteurs et de smart devices à leur intégration, en passant par la captation, la communication et la gestion de masse des données. Et réalise ensuite du sur-mesure en fonction des besoins de ses clients.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale