Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Climb (Tacotax) lève 10 millions d'euros pour relancer son service de défiscalisation

Levée de fonds La start-up propose à ses clients des placements pour payer moins d'impôts, et un conseil par téléphone. Pour les clients, c'est un service de conseil en gestion de patrimoine à moindre coût.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Climb (Tacotax) lève 10 millions d'euros pour relancer son service de défiscalisation
Climb (Tacotax) lève 10 millions d'euros pour relancer son service de défiscalisation © Climb

La start-up Tacotax, spécialisée dans le conseil aux particuliers autour de la défiscalisation, change de nom et annonce une levée de fonds de 10 millions d'euros. Elle se nomme désormais Climb. Le tour de table a été réalisé auprès de NewAlpha, Open CNP, ainsi que plusieurs business angels : Alexandre Prot et Steve Anavi (Qonto), les fondateurs de MeilleursAgents, Céline Lazorthes (Leetchi), Frédéric Jousset (Webhelp), Thibaud Elzière (eFounders), François Davy (Bridgepoint), Frank Zorn (Deskeo, Groupon), et le judoka Teddy Riner.

A l'heure où les applications de gestion des finances personnelles et d'investissement se multiplient et proposent des services de plus en plus étendus, Climb est à contre-courant en construisant une promesse resserrée autour de la combinaison entre investissement et conseil en matière fiscale. Mais elle apporte un service supplémentaire, à savoir des conseillers en chair et en os que l'on peut joindre en cas de besoin. Le service est gratuit et rémunéré par les partenaires qui fournissent les produits financiers.

Accompagner les investissements en crypto-actifs
La start-up basée à Paris revendique 800 000 clients en cumul depuis sa création en 2016. Le développement a été assez lent mais autofinancé, puisque sa dernière levée de fonds (600 000 euros) date de 5 ans et que ce tour de table est une série A. 320 millions d'euros ont été investis (assurance vie, plan d'épargne retraite, investissements immobiliers…) par son intermédiaire. La société a changé de modèle il y a un an : avant, elle mettait ses clients en relation avec des conseillers en gestion de patrimoine. Aujourd'hui, elle gère toute la relation elle-même. Elle compte 50 collaborateurs et a l'intention de doubler ses effectifs cette année.

Un lancement en Italie est prévu dans le courant de l'année. Elle a également décidé de se lancer dans l'investissement en cryptomonnaie, qui sera proposé à partir du 2e trimestre 2022. Un partenariat a déjà été conclu avec un service d'aide à la déclaration fiscale des crypto-actifs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.