Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cloud : 13 banques européennes s'allient pour établir des standards sur le stockage des données

Vu ailleurs La "European Cloud User Coalition" regroupe plusieurs banques européennes désireuses de ne plus laisser leurs données aux mains des grandes entreprises américaines soumises au Cloud Act. Cette alliance veut établir des standards en faveur d'un cloud public européen qui pourrait être adossé au projet Gaia-X. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cloud : 13 banques européennes s'allient pour établir des standards sur le stockage des données
Cloud : 13 banques européennes s'allient pour établir des standards sur le stockage des données © talesfromeurope

Pour peser face aux géants du secteur, Amazon, Microsoft et Google, 13 institutions bancaires européennes s'associent en faveur d'un cloud public européen respectueux des données financières, révèle le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung

Une coalition pour un cloud respectueux
L'Italien Unicredit, les banques néerlandaises ING et KBC, les Autrichiennes Erste Bank et Bawag, la Swedbank de Suède et Allied Irish Banks en Irlande viennent ainsi de rejoindre la "European Cloud User Coalition" (ECUC), une initiative lancée par le groupe bancaire allemand Commerzbank en 2019.

Markus Chromik, Chief Risk Officer de la Commerzbank, explique que la European Cloud User Coalition doit "s'assurer que les exigences européennes en matière de protection des données et d'externalisation des services bancaires sont respectées, même si nous sous-traitons à des sociétés américaines". En effet, la plupart des banques utilisent les services cloud proposés par des entreprises américaines. Par exemple, la Deutsche Bank a signé un partenariat stratégique avec Google et la Commerzbank avec Microsoft.

Le Cloud Act au centre des préoccupations
Mais l'ECUC s'inquiète de la protection des données financières transitant par ces services. Au coeur des préoccupations : le Cloud Act. Adopté par le Congrès américain le 8 mars 2018, ce texte permet aux agences de renseignement américaines d'obtenir des opérateurs de télécoms et des fournisseurs de services de Cloud computing des informations stockées sur leurs serveurs qu'ils soient situés aux Etats-Unis ou en dehors. 

Dans un premier temps, l'ECUC va rédiger un document regroupant tous les standards que doit respecter un service de cloud opérant dans le secteur financier. Les règles du Règlement général de la protection des données (RGPD) et leurs articulations avec le Cloud Act seront détaillées. Ces normes devront servir de fondement à chaque contrat signé avec un fournisseur de cloud et rendre "les institutions financières (...) plus indépendantes dans leur sélection de technologies, renforçant ainsi la concurrence", détaille l'ECUC.

Collaborer avec Gaia-X
Mais le but ultime de l'alliance est de lancer un cloud public dédié au secteur bancaire et financier, adossé pourquoi pas au projet Gaia-X, propose Markus Chromik. Cette infrastructure devrait être opérationnelle dans un ou deux ans, ajoute le CRO.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

ALLAIS L
30/01/2021 19h14 - ALLAIS L

Je suis totalement enthousiasmé par cette initiative !!! mais je me demande comment on peut techniquement et juridiquement échapper au cloud act : même OVH , notre champion français qui dispose de filiales aux USA est soumis au cloud act. Et qui d'autres peut répondre techniquement de manière aussi pointu et aussi rapide (résultat attendu d'ici 2 ans) a cette demande... GAIA X qui s'appuiera , pour les aspects techniques , en grande partie sur les cloud états uniens ne fera que mettre en lumière le risque de récupération par le gouvernement américain des données européennes ... et rien d'autres.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media