Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cloudwatt, le cloud de Thales et Orange, veut croquer 10% du marché en 5 ans

Après Numergy de SFR et Bull, c’est au tour de Cloudwatt, la coentreprise de Thales et Orange, de démarrer ses services de Cloud sécurisés. Objectif : 500 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2017.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cloudwatt, le cloud de Thales et Orange, veut croquer 10% du marché en 5 ans
Cloudwatt, le cloud de Thales et Orange, veut croquer 10% du marché en 5 ans © Lawrence Berkeley National Laboratory - Flickr

Après le lancement par SFR et Bull de leur coentreprise de Cloud computing sous le nom de Numergy, c’est au tour de Thales et Orange d’introduire la leur. Elle s’appelle Cloudwatt et est dirigée par Patrick Stark, l’ancien patron de CA Technologies en France.

Cette société démarre ses services en s’appuyant sur l’infrastructure informatique et réseaux de Thales et Orange. Elle utilise en particulier les deux datacenters flambant neuf d’Orange à Val de Rueil, en Normandie. Les offres de démarrage correspondent à celles commercialisées jusqu’ici par Orange et Thales.

Contrairement à Numergy, qui prévoit de construire 38 unités de datacenters en France, en plus des deux datacenters mis à sa disposition par SFR, Cloudwatt n’envisage pas d’investir dans des Datacenters en propre. Elle privilégie la location de surfaces chez des hébergeurs informatiques, ce qui lui permet de concentrer son investissement sur le développement de sa plateforme de Cloud computing sur la base de logiciels Open Source.

Les trois actionnaires, Orange, Thales et La Caisse des Dépôts et Consignations, ont assigné à Cloudwatt un objectif ambitieux : la réalisation d’un chiffre d’affaires de 500 millions d'euros à l’horizon 2017, soit 10% du marché estimé à près de 5 milliards d’euros à cette date en France. A terme, la société, qui revendique une vocation européenne, table sur la création de 1000 emplois directs.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media