Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Clubble lève 300 000 euros pour lancer son outil de travail collaboratif

La start-up lyonnaise va lancer son logiciel permettant de faire la passerelle entre les plateformes de travail collaboratif et les e-mails. L’augmentation de capital lui permettra de développer sa base d’utilisateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Clubble lève 300 000 euros pour lancer son outil de travail collaboratif
Clubble lève 300 000 euros pour lancer son outil de travail collaboratif © DR

Elle vient de fêter sa première année d’existence. Pour célébrer l'événement, Clubble s’offre une augmentation de capital de 300 000 euros pour soutenir le lancement commercial de sa solution. La jeune start-up lyonnaise a sollicité le fonds d’amorçage IT Translation, soutenu par l’Inria, Bpifrance et le Fonds européen d’investissement. "C’est un fonds très orienté sur la technologie et qui nous suit depuis notre lancement", explique Anthony Bleton-Martin, le fondateur de Clubble.

La jeune société a développé une solution permettant de faire le lien entre les systèmes de travail collaboratifs qui se sont développés dans les entreprises et les e-mails. "Ces systèmes de réseaux sociaux dans l’entreprise ont longtemps patiné, mais ils  percent, estime Anthony Bleton-Martin. Ils commencent à remplacer l’e-mail en interne, mais ils n’arrivent pas à le remplacer vers l’extérieur."
 

Une passerelle entre Slack et les e-mails

Clubble s’est fixé l’objectif de remédier à cette limite des réseaux sociaux d’entreprise du type Slack ou Facebook@work. Les quatre collaborateurs de la start-up, dont deux ingénieurs codeurs et un user experience designer, ont passé l’année 2015 à développer l’outil permettant de faire la passerelle entre le réseau interne et l’extérieur. Les collaborateurs pourront donc continuer de travailler sur leur espace de travail interne, tout en envoyant des messages vers l’extérieur qui seront "traduits" en e-mails par Clubble.

L’outil a déjà été validé par l’américain Slack et est déjà disponible en version beta sur son répertoire d’applications. L’augmentation de capital va désormais permettre à Clubble de lancer la version commerciale de son outil courant février. Celui-ci sera baptisé pour l'occasion, son nom n'étant pas encore public.

Un marché principalement anglo-saxon

L'application sera payante, par un abonnement de l’ordre de 25 dollars par mois par équipe. Avec une particularité. "Notre marché est très anglo-saxon, confie le dirigeant de la start-up. Nos beta testeurs sont essentiellement américains." Le défi de la start-up va donc consister, cette année, à pouvoir répondre aux attentes des nouveaux utilisateurs pour être capables de les pousser vers la solution payante.

Côté financements, Anthony Bleton-Martin espère pouvoir compléter la levée de fonds par de la dette auprès des banques commerciales et de Bpifrance. 

Car la jeune société veut aller vite. Elle ambitionne d’atteindre une base de 50 000 utilisateurs d’ici la fin 2016. D’ici 2019, elle envisage de réaliser un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 5 millions d’euros.

Arnaud Dumas

 

L’argument convaincant
L’outil de travail collaboratif Slack a déjà officiellement validé la solution de Clubble en la proposant à ses utilisateurs sur son site. "Cela nous facilite la vie, déclare Anthony Bleton-Martin. Mais il faudra arriver à les transformer en utilisateurs payants."

 

Clubble en chiffres
Chiffre d’affaires : pas encore
Effectif : 4 personnes
Montant de la levée : 300 000 euros
Investisseurs : IT Translation
Secteur : numérique
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media