Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cofely Services choisit Sigfox pour connecter ses points de mesure

Cofely Services, filiale d'Engie, veut mettre l'internet des objets au service de l'efficacité énergétique du bâtiment. L'entreprise vient de signer un contrat avec Sigfox pour connecter des milliers de points de mesure grâce au réseau cellulaire bas débit du Français.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cofely Services choisit Sigfox pour connecter ses points de mesure
Cofely Services choisit Sigfox pour connecter ses points de mesure © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

Le groupe Engie (ex-GDF Suez) soutient doublement le développement de la start-up toulousaine Sigfox, qui déploie au niveau mondial un réseau cellulaire bas débit pour l'internet des objets. Le groupe énergétique a participé à la levée de fonds de 100 millions d'euros de Sigfox en février 2015. Et, ce 28 mai, il annonce un partenariat avec l'opérateur bas débit, via sa filiale Cofely Services. Celle-ci utilisera les technologies et le réseau Sigfox pour connecter des milliers de capteurs de température et de comptage dans toute la France, dans des immeubles, équipements publics, collèges et lycées… Objectif : industrialiser la remontée d'informations telles que la consommation d'eau, d'énergie, la température, la détection d'anomalies…  afin de nourrir des services de suivi de la performance énergétique en temps réel.

deux expérimentations lancées

"Pour nous, il s'agit autant d'une rupture technologique que d'une solution économique", juge Hervé Bidou, directeur du Pôle Smart System au sein de Cofely services. Le réseau Sigfox va se substituer au M2M (machine to machine) dont le coût de connexion par carte Sim, était élevé. Du coup, Cofely va massivement connecter son parc de compteurs, ce qui évitera, dans la plupart des cas, aux techniciens de se déplacer pour les relevés. "Ces derniers pourront se concentrer sur leur cœur de métier : piloter la performance énergétique de nos clients", explique Hervé Bidou.

Outre le coût d'utilisation (qui baissera à mesure que le nombre d'objets déployés sera important), Cofely a choisi Sigfox pour plusieurs raisons : son taux de couverture en France, un écosystème de fabricants "Sigfox ready" en plein essor (Cofely peut faire jouer la concurrence pour chaque type d'objet) et l'interopérabilité qu'il assure (les objets connectés via Sigfox peuvent interagir entre eux).

Deux sites pilotes expérimentent la solution Sigfox : 250 sondes sont en cours de déploiement dans des immeubles de Drancy, et d'autres sur un site du CNRS à Strasbourg. A terme, Cofely vise 12 000 objets connectés chaque année pendant trois ans.

300 projets en cours pour sigfox

Sigfox ajoute un nouveau contrat d'envergure à une liste déjà bien fournie, qui compte notamment Securitas Direct en Espagne, avec un million d'objets à connecter d'un coup. "Nous avons plus de 300 projets en cours", précise Thomas Nicholls, responsable marketing de la start-up toulousaine. La poursuite du déploiement du réseau à l'international devrait permettre à l'opérateur bas débit de signer de nouveaux contrats dans les prochains mois. En particulier en B2B, son principal marché.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale