Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Airbnb colonise Paris

Vu ailleurs Les touristes sont de plus en plus nombreux à se loger à Paris via Airbnb, au grand dam des hôteliers. Le Marais, le 18e, le 15e… Nos confrères du Wall Street Journal détaillent dans une carte interactive et une série de graphiques les arrondissements favoris de ces visiteurs, qui ont choisi de loger chez l'habitant. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Airbnb colonise Paris
Comment Airbnb colonise Paris

Airbnb est de plus en plus populaire à Paris : de 144 en 2009, le nombre de touristes accueillis dans la capitale par des "hôtes" inscrits sur la plate-forme de location entre particuliers est passé 5 ans plus tard à près de 518 000. A tel point que les inspecteurs du "Bureau de la protection des locaux d’habitation de la mairie de Paris" ont lancé une opération coup de poing en mai 2015 : ils ont tiré du lit les "invités" d'une centaine d'appartements, dont les propriétaires étaient soupçonnés de location touristique dissimulée.

 

Dans une carte interactive et une série de graphiques publiés fin juin, le Wall Street Journal tire le portrait de ce tourisme d'un genre nouveau. Pour les "visiteurs participatifs", l'arrondissement le plus couru de Paris est de loin le 18e, où est nichée la basilique du Sacré-Coeur. En 2014, près de 59 000 personnes ont été logées dans cet arrondissement du nord de Paris, majoritairement des Américains (8865 en 2014) et… des Français (8043).

 

Mais avec un taux de touristes Airbnb l'été dernier d'un pour 3,5 résidents, le 18e n'est pas encore envahi par les utilisateurs de la plate-forme, contrairement au Marais. Cet espace central, qui regroupe les 3e et 4e arrondissements, est littéralement colonisé : en 2014, pendant la période estivale, 66320 touristes se sont logés dans le quartier... soit plus que les 64795 personnes qui y vivent, selon des chiffres datés de 2012 cités par le Wall Street Journal.

 

 

 

 

Le 15e est l'arrondissement qui connaissait l'été dernier la plus forte croissance, avec 157% de visiteurs supplémentaires sur un an. Cette zone résidentielle proche de la tour Eiffel est notamment très populaire auprès des touristes venus de Chine et de Corée du Sud.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

PURFI
21/07/2015 09h40 - PURFI

Recevoir des personnes de l’extérieur en visite dans notre si belle capitale chez sois et avec une contribution aux frais cela rentre dans un belle initiative d’échange culturelle, si bien sur on partage des moments ensemble... Cela est positif humainement. Mais ensuite profiter des flous juridiques pour retaper (relooker) des appartement pourris pour leur donner un aspect luxe sur photo afin de les "sur-louer" entier et au delà du prix normal , quand notre pays a 10 000 000 de mal logés... Cela n'est n'est ni bon pour les touristes ni bon pour les Français ! Dans cette histoire il ne faut pas confondre business et échange culturel... D'autre part, si les hôteliers s'étaient remis en question depuis des années pour offrir à leurs clients des hébergements dignes de ce nom, si leurs prix avaient été plus raisonnables, si leur accueil avait été digne et à la hauteur de l'attente des voyageurs et non pas le sempiternel "C'est pour quoi ?", s'ils s'étaient mis aux langues étrangères et avaient pris en considération et respect ces touristes qui les font vivre, alors Airbnb et consorts n'auraient jamais existé. C'est parce que les pigeons que nous étions se sont rebellés contre l'arnaque et le comportement des marchands de sommeil, que les hôteliers sont dans cette situation. Pareil pour les chauffeurs de taxi et bien d'autres professions de rentiers !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale