Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Andros lutte contre les fraudes aux virements bancaires grâce à la plateforme de Sis ID

Étude de cas L'entreprise lyonnaise Sis ID s'est spécialisée dans la lutte contre les fraudes aux virements bancaires grâce à une plateforme collaborative permettant de vérifier la concordance entre l'identité d'une société et ses coordonnées bancaires. Le logiciel est utilisé depuis janvier par Andros afin de sécuriser ses relations avec ses très nombreux fournisseurs de matières premières. Les partenaires sont revenus pour l'Usine Digitale sur la nécessité de se protéger contre ce type d'escroquerie. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Andros lutte contre les fraudes aux virements bancaires grâce à la plateforme de Sis ID
Comment Andros lutte contre les fraudes aux virements bancaires grâce à la plateforme de Sis ID © Unsplash

Depuis janvier 2022, l'entreprise Andros spécialisée dans la transformation de fruits et de laitages utilise la solution commercialisée par la start-up lyonnaise Sis ID pour lutter contre les fraudes au virement bancaire dans ses relations avec ses fournisseurs de matières premières. Ce type d'escroquerie vise à amener la victime à réaliser un virement de fonds sur un compte frauduleux.
 

Vérifier l'identité et les coordonnées bancaires

"Comme toute entreprise, nous connaissons des tentatives de fraude tous les jours. La prévention et la lutte constituent des objectifs majeurs pour l'ensemble des collaborateurs", explique Mickael Djafarpour Latreille, Directeur financement, trésorerie et crédit management au sein d'Andros, interrogé par L'Usine Digitale. Raison pour laquelle Andros a choisi de recourir à la plateforme collaborative de Sis ID grâce à laquelle il vérifie la concordance entre l'identité d'une société et ses coordonnées bancaires à travers des données issues d'utilisateurs de la plateforme et de partenaires, tel que BNP Paribas.

Auparavant, Andros effectuait cette vérification manuellement via des envois de formulaires papiers. Une procédure longue et fastidieuse qui rendait nécessairement plus compliquée la détection d'éventuelles fraudes.

La plateforme SaaS a été intégrée dans Diapason, le logiciel de trésorerie d'Andros édité par l'entreprise MCC. Elle permet notamment de vérifier la fiabilité d'un nouveau fournisseur. Une étape cruciale puisqu'Andros contracte avec 20 à 30 nouveaux fournisseurs par semaine en France. Dans ce cas-là, c'est au nouveau partenaire de se déclarer conforme auprès de la fintech. Une équipe dédiée est ensuite chargée de "faire des contre appels sans utiliser les informations qu'il a rentrées sur la plateforme", raconte Laurent Sarrat, cofondateur et CEO de la jeune pousse. 

Lorsque le fournisseur refuse de s'enrôler sur la plateforme, Andros utilise "ses anciens systèmes de validation", explique Mickael Djafarpour Latreille. Mais cette situation se présente très rarement puisque l'entreprise accompagne ses nouveaux fournisseurs dans la digitalisation croissante des procédures de vérification, ajoute-t-il.
 

42 000 audits en 4 mois

En quatre mois, Andros a effectué "42 000 audits" via la plateforme, soit pour attester de l'authenticité des fournisseurs déjà présents, soit des nouveaux, soit des virements bancaires. "C'est énorme car on ne parle que des chiffres en France !", déclare le Directeur financement, trésorerie et crédit management. Andros est présent aujourd'hui dans plus de 22 pays dans lesquels il compte bien déployer la plateforme financière. "Nous allons être bêta-testeur sur la partie canadienne et australienne", nous confie-t-il.

Depuis plusieurs semaines, Andros teste également une nouvelle fonctionnalité de Sis ID pour sécuriser le versement de la paie des collaborateurs. Elle permet de vérifier la concordance entre l'identité du salarié et sa banque.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.