Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Ayno aide les entreprises à gérer des projets innovants grâce à l'IA et l'intelligence collective

Ayno est une plateforme d'innovation collective qui utilise l'intelligence artificielle pour faciliter le développement des projets innovants des grandes entreprises. A l'occasion du lancement de son livre "Innovation, du mythe à la réalité", le 9 juillet 2019, qui décrypte l'intrapreunariat et ses méthodes, Ofer Attali est revenu sur sa solution lancée en 2015.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Ayno aide les entreprises à gérer des projets innovants grâce à l'IA et l'intelligence collective
Comment Ayno aide les entreprises à gérer des projets innovants grâce à l'IA et l'intelligence collective © Ayno

"Nous sommes en 2006, un peu avant le plan de restructuration de France Telecom. Une démarche d'ouverture prend naissance chez Orange avec "ID clic", une plateforme d'engagement interne qui permet à des milliers de collaborateurs d'améliorer la qualité de service, l’offre et les modes de fonctionnement internes", rappelle Ofer Attali, CEO de Ayno, à l'occasion du lancement de son livre "Innovation, du mythe à la réalité", le 9 juillet dernier. Cette approche de la gestion de projet l'intéressera tout au long de sa carrière et l'amènera à créer Ayno en 2015.

 

La solution est une plateforme de gestion pour les projets innovants, facilitant la collaboration et leur aboutissement au sein des grandes entreprises. Ayno oriente vers les bonnes pratiques, donne les informations pour réaliser les objectifs, mais elle facilite également la communication afin d'inspirer les employés et encourager l'émergence des nouvelles idées.

 

AMÉLIORER l'engagement des employés 

L'interface ressemble à un "Netflix" de projets. Des volets de navigation triés par thèmes permettent d'avoir un œil sur les différentes initiatives au sein de l'entreprise. Tout est pensé pour favoriser l'engagement des employés. En France, selon le cabinet américain Gallup, 6% des employés sont engagés dans l'entreprise en 2017, et 20% fortement désengagés.

 

Pour pallier ce problème, Ayno est doté d'un algorithme d'intelligence artificielle. Les employés sont invités à attribuer des tags aux projets, concernant leurs domaines, les technologies utilisées, leurs périmètres d'application et bien d'autres critères les caractérisant. Par la suite, le programme analyse ses données et les croise avec celles relatives à la navigation, la recherche et les interactions d'un utilisateur sur la plateforme. Ainsi le modèle se précise avec le temps et permet de mieux comprendre les centres d'intérêts et les facteurs engageant une personne dans un projet. "C'était une volonté de se rapprocher de Netflix pour rendre Ayno inspirant et engageant. C'est une façon d'encourager en proposant un contenu qui plaît aux employés. S'ils s'identifient aux projets, il y a naturellement plus de chances qu'ils souhaitent y contribuer", précise Ofer Attali.

 

Un suivi plus simple...

Une fois le projet lancé, l'employé peut y participer simplement en un clic, en précisant en amont comment il souhaite y contribuer. Il peut par la suite accéder à son avancement et dialoguer avec les autres contributeurs où qu'ils soient. La plateforme peut être reliée au réseau social de l'entreprise. "Nous voulions un cockpit pour les projets collectifs, permettant de voir toutes les informations mais aussi communiquer et partager des documents", explique Ofer Attali. Par ailleurs, Ayno n'est pas une application. Ce choix est stratégique : la plateforme est un site internet mais le layout change en fonction du support. "Sur les téléphones, Ayno met l'accent sur l'interaction et l'engagement tandis que l'ordinateur permet une expérience davantage tournée vers le projet", précise le fondateur.

 

... Et des conseils

La plateforme possède désormais un grand portefeuille de projets, parmi lesquels, "booster le futur" d'Air-France interprétariat, "l'Oréal beauty fast forreward", KPMG avec "Boomroom", ou encore "OZ" d'Orange, qui s'étend désormais à l'international. 

 

Désormais, l'offre de Ayno sera complétée avec du conseil. En effet, l'outil permet de mieux gérer les projets, tandis que les consultants permettent de mieux comprendre leur logique. L'entrepreneur souhaite transmettre ses bonnes pratiques avec son livre édité par 1min30 Publishing. "Il regroupe les bonnes pratiques, ce que j'ai pu observer pendant 15 ans de gestion de projets collaboratifs, les success cases, mais aussi les échecs et leurs raisons", explique Ofer Attali.

 

C'est la première étape du pivot de Ayno vers le conseil physique. "Cela part d'une demande de nos clients. On nous pose des questions sur le management, moins sur les outils", poursuit l'entrepreneur. Dans la continuité de cette démarche, la start-up, qui emploie une dizaine de personnes, prévoit de recruter des consultants.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale