Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Bic Sport dope sa gestion mondiale des stocks à l'analyse de données

Cas d'école Le français Bic Sport, leader mondial des équipements de sport d'eau, a modernisé sa gestion des ressources pour optimiser sa chaîne de production à l'échelle mondiale. Le résultat ? D'importants gains dans la gestion des stocks et une montée en valeur du travail de ses équipes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Bic Sport dope sa gestion mondiale des stocks à l'analyse de données
Comment Bic Sport dope sa gestion mondiale des stocks à l'analyse de données © Bic Sport

"Nous sommes 160 personnes éparpillées sur tous les continents." C'est ainsi que Daniel Jehanno, IT Manager chez Bic Sport, présente la problématique qui a conduit le leader mondial du sport d'eau (planche à voile, kayak, planche à rame...) à repenser son fonctionnement grâce aux nouveaux outils numériques. La filiale du groupe Bic, créée en 1979, fabrique l'intégralité de ses produits à Vannes, dans le Morbihan. Mais elle en exporte plus de 80%, notamment via ses antennes à Boston et Sidney. Un marché mondial qui génère plus de 50 millions de chiffre d'affaires par an.

 

Mais avec un système de gestion de ressources (Navision) qui n'avait pas évolué depuis 2001, Bic Sport souffrait de la compartimentation de ses services et équipes. "Nous devions évoluer pour créer plus d'interconnexions, plus d'échanges entre nos filiales, commente David Jehanno, mais aussi intégrer de manière intelligente nos achats de matières premières, notre production et notre gestion logistique jusqu'à la commercialisation pour optimiser nos rendements."

 

Les serveurs internes préférés au cloud

Pour ce faire, Bic Sport a choisi de migrer vers Microsoft Dynamics AX. Une transition menée par trois personnes : le responsable informatique, le contrôleur de gestion, et un partenaire technique de l'entreprise Isatech.

 

"Il nous fallait conserver un ISO fonctionnel mais également mettre en place de nouveaux processus d'analyse des données pour générer un maximum de valeur," explique David Jehanno. Le chantier, démarré en janvier 2012, voit la mise en production sur le site français en novembre de la même année. La décision est prise de gérer le système sur des serveurs internes à l'entreprise. "Le cloud type IaaS ne nous semblait pas assez mature," détaille-t-il. L'antenne américaine est migrée en janvier 2013. Fort de l'expérience acquise, la branche australienne suit peu après, en juillet 2013, sans l'aide d'Isatech.

 

Automatiser les tâches pour mieux valoriser les équipes

Le nouveau système a complètement transformé la gestion de la chaîne de production chez Bic Sport. Grâce à l'analyse des données, les informations de chaque acteur se combinent en un ensemble global. Et ils sont informés des besoins ou délais rencontrés beaucoup plus rapidement. "Tout se fait tout seul, sans intervention manuelle, précise David Jehanno. Et le système anticipe tout, de la demande accrue sur un marché spécifique à la pénurie de matières premières. Tout est automatiquement recalculé."

 

Résultat, la migration a été rentabilisée en moins d'un an. "Nous fabriquons plus vite et nous gagnons énormément en ROI sur la gestion des stocks dans chaque pays, déclare David Jehanno. Mais plus que cela, un seul acteur gère désormais une commande du début à la fin. Cette automatisation permet à nos collaborateurs de s'occuper de tâches plus valorisantes, comme la relation client." La prochaine étape pour Bic Sport sera d'ailleurs la mise en place d'un système informatisé complémentaire de gestion de la relation client, comme Dynamics CRM.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale