Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Bonobo, Cache Cache, Scottage, Morgan… innovent avec les start-up

Cas d'école Le groupe Beaumanoir, basé à Saint-Malo, qui comprend les marques Cache Cache, Bonobo et Scottage, a créé en janvier 2015 un accélérateur, "Silicon B", dédié au commerce connecté. Une façon d'accéder à l'innovation plus rapidement.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Bonobo, Cache Cache, Scottage, Morgan… innovent avec les start-up
Comment Bonobo, Cache Cache, Scottage, Morgan… innovent avec les start-up © Groupe Beaumanoir

Vous ne connaissez peut être pas le géant de la distribution mode Beaumanoir, mais vous avez sans doute fréquenté l'un de ses 3000 magasins dans le monde (dont 1000 en Chine), sous les enseignes Cache Cache, Bréal, Bonobo, Scottage, Morgan et La City. Ce groupe textile français dont le siège est basé à Saint-Malo emploie plus de 14 000 personnes. Il dispose de filiales distribution, logistique et e-commerce.

 

les trois b de Silicon B

Début 2015, Beaumanoir a créé son propre accélérateur, baptisé "Silicon B". B pour Beaumanoir, bien sûr, mais aussi pour "Business" et "Bretagne" selon son créateur et pilote Daniel Gergès. Cette structure vise à développer des partenariats avec des start-up pour "explorer de nouvelles formes de commerce et mieux comprendre les nouveaux besoins des consommateurs", explique-t-il. Beaumanoir ne les finance pas directement mais leur donne accès à ses différentes marques. "Elles ont quelques semaines pour affiner leur projet, à elles ensuite d'être suffisamment convaincantes pour signer des deals avec nos filiales", précise Daniel Gergès.

 

Cela a bien fonctionné pour les deux premières start-up accélérées dans le cadre du programme. La jeune pousse La boutonnière a développé sa plate-forme de co-création de produits avec Scottage et Bonobo. "Les marques espéraient un bénéfice en termes d'engagement social et de compréhension du client, mais les produits co-créés se sont très bien vendus", se félicite Daniel Gergès.

 

Même réussite pour l'autre société accompagnée, Click and dress et son outil qui permet de définir la taille de vêtements la plus adaptée à l'internaute à partir d'informations simples (âge, taille, poids, forme du ventre pour les hommes, taille de soutien-gorge pour les femmes). La fonctionnalité a séduit plusieurs sites de e-commerce, comme Cache Cache, Vente-privee.com, Decathlon, TBS... Les start-up retenues ne sont d'ailleurs pas liées spécifiquement au groupe Beaumanoir à l'issue de leur passage dans l'accélérateur. "L'idée est d'avoir un coup d'avance, via un accès privilégié à l'innovation", insiste le fondateur.

 

Une saison 2 avec Yves rocher  et Guy Degrenne

Le dispositif pourrait légèrement évoluer pour la saison 2. "L'accompagnment était gratuit au début, nous réfléchissons à inclure une dimension prise de participation pour la suite, au cas par cas", indique le responsable. 80 start-up ont postulé pour intégrer Silicon B dès septembre, dont 18 candidatures de start-up étrangères. Trois d'entre elles seront retenues au final.

 

Les groupes Yves Rocher et Guy Degrenne seront associés à Silicon B pour la première fois afin, elles aussi, de pister de bonnes idées pour le commerce du futur. Un autre programme pourrait également voir le jour en direction du marché chinois, sur lequel le groupe Beaumanoir est très présent.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale