Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment le groupe Casino transforme les calculs informatiques en chaleur avec ses data centers

En décembre dernier, le groupe Casino créait avec la start-up Qarnot Computing une coentreprise baptisée ScaleMax, destinée à installer des data centers en entrepôts et en magasins, et à y produire de l’énergie. L’Usine Digitale a pu entrer dans le premier site, ce mercredi 6 mars 2019, qui jouxte un entrepôt Cdiscount à Réau (77).
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment le groupe Casino transforme les calculs informatiques en chaleur avec ses data centers
Comment le groupe Casino transforme les calculs informatiques en chaleur avec ses data centers © Casino

Casino, producteur et fournisseur d’énergie ? C’est la nouvelle casquette assumée par le groupe, qui a inauguré cette semaine son premier data center nouvelle génération au sein d’un entrepôt de Cdiscount en Seine-et-Marne (77). Présenté ce mercredi 6 mars 2019 en présence de Cyril Bourgois, directeur de la stratégie et de la transformation digitale de Casino, ce data center, situé dans un espace de 430 m², héberge 36 calculateurs, baptisés Omars, avec une capacité de génération de 10 240 cœurs. Principe : utiliser la chaleur dégagée par les calculateurs pour fournir de l’énergie. "La chaleur est réutilisée grâce à un système de pompes à chaleur raccordées à la boucle de chauffage de l’entrepôt", précise-t-on chez Casino.

 

Intérêt : réduire la facture énergétique. "Un entrepôt tel que celui-ci coûte 30 000 euros de chauffage par mois en hiver", rappelle Paul Benoit, cofondateur de la start-up Qarnot Computing, qui a imaginé le dispositif. Cette infrastructure, finalisée cet été pour être opérationnelle l’hiver prochain, permettra donc à l’entrepôt de réaliser des économies d’énergie. "Sur 200kw générés par les Omars, 180kw pourront être réutilisés pour le chauffage de l’entrepôt", ajoute Paul Benoit. Pour le moment, un quart de l'espace est occupé par ces machines. 

 

 

Une activité rapidement rentable 

Le dispositif est le fruit de la collaboration entre le groupe Casino et Qarnot Computing, née d’échanges lors du CES de Las Vegas en début d’année 2018. Les deux partenaires se sont associés au travers d’une coentreprise, baptisée ScaleMax, qu’ils détiennent chacun à hauteur de 50%. Au-delà de sa dimension durable (cet espace est fourni en électricité par Green Yellow qui délivre des Garanties d’Origine à hauteur de la consommation annuelle des Omars), "ce projet a vocation à être déployé, indique Cyril Bourgois. C’est une nouveau relais de croissance pour Casino qui croit vraiment à ce modèle de services dédiés, comme certains pure player qui proposent des offres de services", précise-t-il. L’activité serait rentable dès la première année avec seulement 3 sites installés d’ici fin 2019, selon le groupe. 

 

Les deux partenaires indiquent que le projet est peu coûteux. Peu de travaux ont dû être réalisés pour répondre aux normes d’exploitation d’un data center. Il faut que l’espace soit couvert, relié au réseau d’électricité et à la fibre. "Dans le cas de cet entrepôt Cdiscount, la puissance électrique était suffisante, la fibre déjà en place et l’entrepôt hyper sécurisé (gardiennage 24/24, système de télésurveillance et alarme anti-intrusion)", poursuit Paul Benoit.

 

Des data centers dans les réserves des magasins

Annoncé à la fin de l'année dernière, ce partenariat stratégique avec Qarnot Computing vise à installer et exploiter des data centers de nouvelle génération au sein d’entrepôts mais aussi dans les réserves de magasins. "Cette activité génèrera des revenus complémentaires pour le groupe Casino grâce à la location des espaces disponibles et à la fourniture d’électricité nécessaire au fonctionnement des data centers, via sa filiale GreenYellow. Par ailleurs, il est prévu de réutiliser la chaleur produite par les serveurs pour chauffer les bâtiments concernés (magasins, entrepôts), ce qui permettra de réaliser des économies dans un contexte de hausse du coût de l’énergie", explique Casino.

 

En magasin, le premier test a été réalisé dans la réserve du 4 Casino, au coeur de Paris en octobre 2018. "A l'heure où nous réduisons la taille des supermarchés et nous optimisons les stocks, cela permet d'utiliser les espaces disponibles dans les réserves pour par exemple chauffer un magasin", indique Cyril Bourgois. Le futur entrepôt Ocado est également concerné par ce type d'infrastructures. Une vingtaine de data centers seront ouverts dans les deux prochaines années, au rythme de 5 sites par an d’ici 2023. Alors qu’une quarantaine de sites (entrepôts et magasins) ont été présélectionnés, un nouveau data center verra le jour en octobre 2019 dans le sud-est de la France. 

 

Si pour Qarnot Computing, c'est la possibilité de déployer sa technologie à grande échelle, c'est pour le groupe Casino l'opportunité de diversifier ses activités. "Les besoins en calculs intensifs vont augmenter avec la blockchain, l'intelligence artificielle et le machine learning. Nous développons cette activité parce qu'au-delà de sa rentabilité, nous croyons à son fort potentiel", conclut Cyril Bourgois. A terme, ScaleMax n'exclut par ailleurs pas de stocker la data... et de concurrencer de fait les GAFA via cette solution made in France

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale