Comment CryptoEats a disparu en emportant 500 000 dollars

Payer sa livraison de repas en cryptomonnaie. Voici ce que proposait la fausse start-up britannique CryptoEats, qui a disparu du jour au lendemain après avoir mis en vente ses premiers jetons. Evidemment, les promoteurs ne sont pas partis les mains vides puisqu'ils ont réussi à voler 500 000 dollars grâce à cette vente.

Partager
Comment CryptoEats a disparu en emportant 500 000 dollars

C'est une nouvelle arnaque dans le monde des cryptomonnaies. La prétendue start-up britannique CryptoEats a disparu du jour au lendemain après avoir empoché 500 000 dollars, rapporte Vice dans un article publié le 26 octobre 2021.

Concurrencer UberEats
Disant vouloir concurrencer UberEats, la fausse entreprise proposait à ses clients de payer leurs livraisons de nourriture en cryptomonnaie. Pour assurer sa promotion, elle était passée par des influenceurs sur les réseaux sociaux, et en particulier sur TikTok. Elle possédait un logo, son propre site et des comptes sur les principaux réseaux sociaux.

C'est quelques heures après la mise en vente de ses premiers jetons que cette CryptoEats a totalement disparu. Juste avant, le portefeuille de l'application a réussi à transférer 500 000 dollars sur divers portefeuilles obscurs contrôlés par son ou ses fondateurs. A la suite de ce faux lancement, le site et les comptes de la société sont devenus immédiatement introuvables.

Une stratégie de communication bien préparée
L'arnaque était particulièrement bien préparée puisque les malfaiteurs avaient mis en place une vraie stratégie de communication. Une soirée de lancement s'est tenue à laquelle étaient invitées de nombreuses personnalités. Comme le raconte le rappeur Bouncer, des vélos de livraison étaient garés à l'extérieur du bâtiment où se déroulait l'événement.

CrypoEats se targuait également d'avoir levé 8 millions de dollars. Dans son communiqué de presse, relayé par GlobeNewswire et qui a disparu depuis, CryptoEats affirmait avoir signé des partenariats avec des chaînes comme Nando's et McDonald's et d'avoir engagé une armée de livreurs. Cela étant censé lui permettre de "concurrencer directement des entreprises comme UberEats et Deliveroo, grâce à son logiciel blockchain basé sur des algorithmes".

CrypoEats est coupable de ce que l'on appelle du "rug pull" (tiré le tapis sous les pieds de quelqu'un), c'est-à-dire une escroquerie où les promoteurs s'enfuient avec l'argent des investisseurs en laissant le projet en plan. Une pratique particulièrement répandue dans le monde des cryptomonnaies où de nombreuses personnes crédules se font régulièrement arnaquées.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS