Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Facebook veut favoriser l'e-commerce sur WhatsApp, Instagram et Messenger

Facebook facilite l'interaction entre commerçants et clients à travers ses applications. Le réseau social a annoncé mettre à disposition des professionnels ses interfaces de programmation afin d'intégrer ses messageries aux systèmes de gestion des e-commerces. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Facebook veut favoriser l'e-commerce sur WhatsApp, Instagram et Messenger
Comment Facebook veut favoriser l'e-commerce sur WhatsApp, Instagram et Messenger © Geralt/Pixabay

Facebook accentue sa stratégie sur le e-commerce. À l'occasion de sa conférence annuelle F8 pour les développeurs, le réseau social a présenté jeudi 3 juin 2021 une série de mises à jour visant à favoriser l'usage de WhatsApp, Instagram et Messenger par les entreprises.

Ouverture de l'API Messenger pour Instagram
90% des utilisateurs d'Instagram suivent au moins une entreprise, affirme Facebook qui souhaite renforcer l'interaction entre les utilisateurs et les commerçants. "Notre vision est que la messagerie est le principal moyen de communication avec les professionnels", indique la société. Facebook met donc l'API Messenger pour Instagram à disposition de tous les développeurs. Cela permettra aux entreprises d'envoyer des messages à leurs clients sur Instagram, et d'intégrer la messagerie du réseau social aux applications qu'elles utilisent déjà comme leurs propres systèmes de gestion des commandes.

À l'essai depuis octobre dernier en version bêta auprès de plus de 700 marques, l'API Messenger pour Instagram est désormais disponible dans le monde entier. "Les entreprises nous ont appris qu'il était plus facile de gérer toutes les communications en un seul endroit", explique le réseau social. Les entreprises pourront également utiliser l'option de création de bot proposée sur Messenger Platform qui permet de mettre en place facilement un robot conversationnel pour répondre à ses clients.
 

Facilite l'utilisation de Whatsapp par les commerces
Après avoir intégré une fonctionnalité de paiement dans les messages, WhatsApp offre désormais davantage d'options aux utilisateurs lorsqu'ils échangent avec le chatbot d'une société. Utilisée chaque jour par 175 millions de personnes, WhatsApp facilite l'utilisation de son API WhatsApp Business pour permettre aux entreprises d'informer leurs clients des nouveautés plus rapidement.
 



Cette annonce intervient alors que la messagerie instantanée a fait couler beaucoup d'encre ces derniers temps suite à ses nouvelles conditions d'utilisation. La messagerie envisageait d'obliger ses utilisateurs à partager certaines données, telles que le nom, les images de profil, les numéros de téléphone, etc. avec les autres entités du groupe Facebook. En élargissant les données partagées, les applications tierces pourraient connaître les noms des entreprises avec lesquelles les utilisateurs communiquent et pourraient améliorer leur publicité ciblée. WhatsApp a finalement fait marche arrière.

L'ambition de la réalité augmentée
Facebook revoit également sa Business Suite. Lancé en 2020, l'outil permet aux entreprises de gérer l'ensemble de leurs comptes sur les différents réseaux sociaux du groupe (Facebook, Instagram, Messenger, WhatsApp) via une interface unique. Désormais, le réseau social offre la possibilité d'ajouter des outils construits par des développeurs tiers à travers sa nouvelle section Business Apps.

Enfin, Facebook s'invite sur le terrain de jeu de son concurrent Snapchat et met à jour sa plateforme destinée à la réalité augmentée. Spark AR a ainsi présenté en avant-première sa nouvelle API Multipeer. Cette nouveauté permettra entre autres aux créateurs de mettre sur pied des expériences de réalité augmentée pour les appels vidéo sur Messenger, Instagram et Portal. Mais il en faudra sans doute plus pour détrôner Snapchat dont les Lenses sont d'ores et déjà intégrées dans les stratégies marketing de nombreuses marques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.