Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment faire grandir son équipe ? Les 4 conseils de l'homme derrière le succès de Facebook et Dropbox

Aditya Agarwal, le vice-président en charge de l'ingénierie chez Dropbox, était l'un des premiers employés de Facebook. Lors de la conférence "Startup Grind" à San Francisco il a donné de nombreux conseils de management pour appréhender la croissance d'une société. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment faire grandir son équipe ? Les 4 conseils de l'homme derrière le succès de Facebook et Dropbox
Comment faire grandir son équipe ? Les 4 conseils de l'homme derrière le succès de Facebook et Dropbox © OFFICIAL LEWEB PHOTOS - Flickr - CC

L'expansion des start-up est beaucoup plus rapide aujourd'hui, explique Aditya Agarwal sur la scène de Startup Grind à San Francisco, une conférence annuelle pour les créateurs d'entreprises. Il a fallu 30 ans à Microsoft pour atteindre le milliard d'utilisateurs, et seulement 8 ou 9 ans à Facebook.

L'un des premiers ingénieurs du réseau social, en charge de l'ingénierie du produit pendant de longues années, avant de rejoindre la start-up Dropbox, Aditya Agarwal a contribué à stabiliser la croissance folle des deux entreprises. "Le plus dur, explique-t-il, est de créer un environnement stable pour les équipes quand les effectifs doublent tous les six mois".  L'homme nous donne ses quatre conseils pour mener à bien cette croissance.

1 - Les valeurs

"Pour que l'équipe soit à l'aise dans ce chaos, il faut quelque chose qui reste constant" et ce sont les valeurs de l'entreprise, souligne Aditya Agarwal. "Les meilleures valeurs sont celles qui admettent qu'elles troquent une chose pour une autre, et qui permettent de faire grandir l'entreprise", explique-t-il. Par exemple, la devise phare de Facebook, "fonce et fais des dégâts" ne coulait pas de source pour un ingénieur habitué à vérifier toutes ses lignes de code. Mais "pour un réseau social, il était plus important d'avoir le maximum d'utilisateurs, que d'avoir un code parfait", explique-t-il. La perfection a été sacrifiée pour privilégier la rapidité.

"Les choses n'auraient pas pu être plus différentes chez Dropbox" explique-t-il. "Ce n'est pas le même produit. Il faut que les moindres détails soient parfaits, car si quelque chose bloque, l'utilisateur va croire que c'est son ordinateur qui est cassé. Le sacrifice que l'on fait, c'est qu'on est plus lent. Mais nous allons gagner car nous allons faire attention aux moindres détails. Une fois que vous avez défini ces valeurs pour votre entreprise, il devient plus facile de les appliquer à toute votre stratégie managériale, lorsque vous recrutez, et pour décider qui vous voulez garder", précise l'ingénieur. "Pensez vraiment longuement aux valeurs qui vont faire que votre entreprise sera meilleure que les autres. C'est une question existentielle, les valeurs c'est la même chose que la culture de l'entreprise" ajoute-t-il.

2 - Recrutement

"La guerre des talents fait rage dans la Silicon Valley", a reconnu Aditya Agarwal, mais peu d'entreprises appréhendent le problème de façon logique et structurée. "Il faut que vous pensiez aux qualités que vous voulez voir chez vos collaborateurs. Vos dix premiers employés proviennent généralement de votre réseau proche. Il faut déterminer quels sont les profils professionnels que vous recherchez pour agrandir votre équipe au-delà de votre premier cercle", souligne Aditya Agarwal qui a recruté de nombreux ingénieurs pour Facebook et Dropbox.

3 - Le développement du produit

"La plupart des entreprises improvisent au fur et à mesure qu'elles grandissent", estime Aditya Agarwal, car le processus dépend beaucoup de la taille de l'entreprise. "Si votre entreprise compte moins de 40 employés, vous ne devriez pas avoir de 'processus' en place. Quand vous grandissez, vous avez tendance à formaliser les choses. Je dis aux équipes que c'est bien de changer de processus tous les dix mois", ajoute-t-il. Pour les start-up, il peut être très frustrant de baigner dans le chaos, admet Aditya Agarwal, mais il faut laisser le temps à une start-up de grandir pour se structurer. 

4 - Diriger des équipes

"Il est peut être très dur psychologiquement de réaliser que l'on n'aime pas diriger des équipes", explique l'ingénieur sur scène. En effet, traditionnellement l'avancement d'une carrière est mesurée au nombre de personnes que l'on dirige. "C'est une mauvaise stratégie", estime Aditya Agarwal, car de nombreux employés talentueux n'aiment pas manager et sont meilleurs dans d'autres domaines. "Il faut dissocier l'égo et la croissance de carrière de la taille d'une équipe", insiste l'ingénieur. "Ce qui compte c'est l'impact d'une équipe, pas sa taille."

Et lorsque de nouvelles recrues rejoignent l'entreprise, il est important de leur montrer la trajectoire de la start-up, comment elle a progressé, pour éviter qu'ils soient trop surpris par certaines méthodes. Pour une start-up, "un désir fort de résoudre un problème est bien plus important que le nombre de ressources. Il faut développer le meilleur produit et être incroyablement concentré", résume Aditya Agarwal. Entrepreneurs, à vous de jouer !

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale