Comment Geotrend optimise la veille concurrentielle sur Internet grâce à l'intelligence artificielle

En moins d'un an, la start-up toulousaine Geotrend a déjà séduit une dizaine de grands groupes avec sa solution d'exploration du web, basée sur des algorithmes d'intelligence artificielle. Une levée de fonds devrait lui permettre d'accélérer son déploiement commercial et de poursuivre des travaux de R&D.

Partager
Comment Geotrend optimise la veille concurrentielle sur Internet grâce à l'intelligence artificielle
Thomas Binant et Grégoire Sigel, les co-fondateurs de Geotrend, à Toulouse.
Deux anciens ingénieurs d’Airbus Defence and Space, Thomas Binant et Grégoire Sigel, ont développé des outils d’intelligence artificielle qui accélèrent et optimisent la recherche d'informations pertinentes sur le web. "Grâce à l'utilisation croisée du machine learning et du natural language processing, notre solution de Web Intelligence permet d’apporter une vision globale, rapide et interactive de n’importe quel marché", souligne Thomas Binant. Après quelques mois d'accompagnement au sein du BizLab d'Airbus, à Toulouse, la société Geotrend est créée en mai 2018. Depuis, tout va très vite.
Déjà une dizaine de grands clients
Accompagnée par l'accélérateur régional Nubbo et adoubée par le groupe Airbus, qui devient son premier client, la start-up va séduire en quelques mois plus d'une dizaine de grands comptes. "25% des entreprises du CAC 40 nous ont fait confiance", se félicite Thomas Binant. Parmi les premiers à signer : le groupe pétrolier Total, le groupe de cosmétique L'Oréal, ou encore Saint-Gobain.
Les arguments technologiques de Geotrend font mouche : à partir de simples mots clés, la solution de la start-up toulousaine sonde le web à raison d'environ 60 000 URL par minute et restitue l’essentiel des informations en quelques minutes. Les deux associés estiment diviser par 8 les temps de recherche nécessaires pour aboutir à un résultat concret et pertinent. "Il faut moins de 30 minutes pour restituer des résultats exhaustifs sous forme de data visualisation", insisteThomas Binant.
Nouveaux projets de R&D en partenariat avec l'Irit
Ciblée principalement sur la veille économique, la solution Geotrend permet à la fois d'obtenir une connaissance générale sur un marché donné, d'identifier les principaux acteurs économiques sur ce marché, de maintenir une veille technologique, de mieux suivre ses fournisseurs ou ses clients. La start-up est aussi engagée dans des nouveaux projets de R&D, notamment en partenariat avec l'Irit (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse), pour aller au-delà de cette simple identification d'acteurs sur un marché donné pour obtenir des graphes de relations entre ces acteurs.

"Nous travaillons sur des algorithmes qui devraient permettre de mieux caractériser les liens entre différents acteurs pour comprendre la nature de leurs relations (partenaires, fournisseurs, concurrents...), mais aussi pour favoriser de nouvelles passerelles entre différentes filières", explique Thomas Binant. La société est notamment sollicitée par des PME et des consultants qui cherchent à avoir une meilleure visibilité sur les opportunités stratégiques qu'offrent les nouvelles synergies technologiques entre l'aéronautique et l'automobile.
Déploiement commercial et levée de fonds
La société démarre aussi de premiers courants d'affaires à l'international, principalement en Allemagne et en Grande-Bretagne. Pour accompagner sa croissance et ses nouveaux projets de R&D, Geotrend muscle ses équipes commerciales et techniques. La start-up, qui a déjà créé 7 emplois, compte doubler ses effectifs d'ici fin 2019 et prévoit de créer encore une quinzaine d'emplois supplémentaires dans le courant de 2020, notamment pour accélérer son déploiement commercial. "Nous sommes aussi en cours de finalisation d'une levée de fonds pour un montant supérieur à 1 million d'euros", précise Thomas Binant. L'opération pourrait être bouclée avant l'été 2019.
Geotrend table sur un chiffre d'affaires de 800 000 euros pour 2019 et prévoit de franchir le cap des 2 millions d'euros en 2020.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS