Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Heetch veut impliquer les chauffeurs avec son plan d'actionnariat

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A défaut de pouvoir donner des actions gratuites aux chauffeurs de sa plate-forme, Heetch annonce jeudi 13 septembre 2018 lancer dès l'année prochaine un plan d'actionnariat qui prendra la forme de bons de souscription d'actions (BSA). Le but étant d'impliquer les chauffeurs, ces BSA seront achetables à un prix préférentiel.

Comment Heetch veut impliquer les chauffeurs avec son plan d'actionnariat
Comment Heetch veut impliquer les chauffeurs avec son plan d'actionnariat © pxhere.com/CC

La plate-forme de VTC Heetch a annoncé jeudi 13 septembre 2018 vouloir lancer un plan d'actionnariat pour les chauffeurs dès 2019. Celui-ci prendra la forme de bons de souscription d'actions (BSA) qu'ils pourront acheter à un prix préférentiel.

 

"L'idée de départ, c'est de laisser 5% du capital accessible aux chauffeurs pendant 8 ans via ces BSA", précise à L'Usine Digitale Teddy Pellerin, le cofondateur de Heetch. Si l'entreprise de VTC voulait donner des actions gratuites aux chauffeurs utilisant sa plate-forme, cela n'est pas possible, Heetch craignant la requalification en contrat de travail par le juge. En effet, "les actions gratuites ne peuvent être données qu'à des personnes salariées", explique le cofondateur de Heetch.

 

Des BSA à un prix préférentiel

Le fonctionnement des BSA est assez simple. Les chauffeurs pourront en acheter à partir de 2019 dès lors qu'ils auront réalisé une centaine de courses. Le prix des BSA sera fixé en fonction de la valeur de l'action Heetch qui elle-même sera évaluée par un expert chaque année. L'objectif de la start-up étant d'impliquer le plus possible les chauffeurs, ces BSA leur seront vendus à 10% de leur valeur. Une fois ces BSA achetés, les chauffeurs bénéficient d'une option d'achat valable pendant 10 ans.

 

Concrètement, si l'action Heetch vaut 50 euros, le chauffeur qui aura réalisé 100 trajets pourra acheter un BSA pour 5 euros. Si 6 ans plus tard, l'action Heetch vaut 500 euros et que le conducteur choisit de transformer son BSA en action il devra payer les 45 euros restants et sera alors détenteur d'une action valant 500 euros. Cette action pourra être revendue immédiatement à ce prix s'il le souhaite. Le chauffeur aura alors réalisé un gain de 450 euros.

 

Créer du lien avec les chauffeurs

"L'idée n'est pas rendre les chauffeurs millionnaires" dans la perspective d'une forte augmentation de l'action Heetch, mais de "les impliquer dans le fonctionnement de la start-up", explique Teddy Pellerin. "On peut imaginer inviter à la réunion des actionnaires les chauffeurs ayant souscrit à ces BSA", ajoute le cofondateur de la plate-forme. Cela permettrait d'avoir un échange entre les dirigeants, les actionnaires et les chauffeurs sur le fonctionnement de Heetch et comment l'améliorer.

 

Mais pour l'instant, l'entreprise de VTC doit encore peaufiner son plan d'actionnariat. D'ici la fin de l'année 2018, la plate-forme doit notamment estimer combien de chauffeurs seraient intéressés par ces BSA pour savoir par exemple s'il faut limiter le nombre de BSA qu'un chauffeur peut acheter et combien seront disponibles la première année. Annoncer ce plan dès à présent permet donc à Heetch de mieux évaluer le nombre de chauffeur intéressés. Mais pas seulement. C'est aussi un appel du pied aux politiques afin, pourquoi pas, qu'une nouvelle loi autorise les plates-formes du numérique à donner des actions sans craindre la requalification en contrat de travail.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale