Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment l’intelligence artificielle révolutionne les coulisses de l'industrie du cinéma à Hollywood

Vu ailleurs Pour décider quel film mettre en chantier, Hollywood a de plus en plus recours à l’intelligence artificielle. Les start-up développent des outils capables de déterminer le scénario qui rencontrera le plus de succès ou d'affiner les castings. Une source d’économies non-négligeable, alors que les sommes en jeu dans l'industrie du cinéma sont colossales.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment l’intelligence artificielle révolutionne les coulisses de l'industrie du cinéma à Hollywood
Comment l’intelligence artificielle révolutionne les coulisses de l'industrie du cinéma à Hollywood © wikipedia

Comment faire en sorte d'enchaîner les blockbusters plutôt que les succès confidentiels ? C’est une question qui taraude les décideurs de l’industrie du cinéma depuis toujours… et à laquelle l’intelligence artificielle pourrait aider à répondre. En agrégeant les données concernant le casting, le scénario ou bien le cœur de cible, il devient possible de prédire les films qui feront un carton en salles obscures. De nombreuses start-up fleurissent aujourd'hui pour appliquer ces nouvelles technologies à ce secteur à la traîne.

 

Vers un succès systématique ?

Basée à Los Angeles (Etats-Unis), Cinelytic fait de l’intelligence artificielle un producteur de cinéma hors pair. La jeune pousse a recours au machine learning en se basant sur un historique des performances commerciales des films sortis en salles. Un décideur peut ainsi mesurer la probabilité de rencontrer le succès en fonction de l’acteur choisi pour le rôle principal et selon le scénario retenu. "Mettons que vous avez prévu un blockbuster avec Emma Watson pour cet été, illustre auprès de nos confrères américains du site The Verge Tobias Queisser, président-fondateur de la start-up. Notre logiciel vous indique la façon dont ses résultats au box-office changeront si vous préférez finalement Jennifer Lawrence pour le rôle."

 

 

La plateforme de Cinelytic permet de mettre différents scénarii ou acteurs à l'épreuve,

mais aussi de prédire le succès commercial d'un film au box-office.

 

Scriptbook, une autre start-up du secteur basée en Belgique, se concentre sur l’analyse des scénarii. La jeune pousse israélienne Vault a, elle, développé une solution qui permet de suivre l’évolution du nombre de vues d’une bande-annonce pour tout connaître de son public. Celle de la société Plot permet même de prédire très précisément les revenus qui seront engrangés par un film, et ce jusqu’à 18 mois avant la sortie de celui-ci ! Inspirées par ces innovations, les plus grands studios mondiaux se dotent d'outils numériques d'aide à la décision. La 20th Century Fox a récemment développé en interne un module d’IA pour détecter les séquences les plus appréciées par les personnes ayant visionné une bande-annonce pour mieux les valoriser par la suite.

 

NETFLIX, UN GAME-CHANGER

Derrière l'intelligence artificielle, il y a l'analyse statistique de données. Un virage que l’industrie a eu du mal à prendre. "Sous prétexte que la technologie représenterait un frein à la liberté de créer", imagine le fondateur de Cinelytic. Mais un nouvel acteur la pousse à revoir sa façon de penser : Netflix. Le géant du streaming met régulièrement en avant son approche entièrement basée sur les données, qui lui a permis de conquérir des millions d’abonnés aux quatre coins du monde et en une poignée d’années seulement. En analysant le comportement de ceux-ci, la firme a par exemple pu déterminer quelles vignettes leur donne envie de cliquer sur un film. En 2016, Netflix affirmait que son algorithme lui permettait d’économiser environ 900 millions d’euros par an.

 

"Aujourd’hui, la technologie est omniprésente sur les plateaux de tournage avec des robots ou des drones. Les aspects plus commerciaux de cette industrie, eux, n’ont pas évolué depuis vingt ans. Les données ne sont pas exploitée par les équipes, qui se contentent toujours d’Excel ou Word", estime Tobias Queisser, convaincu que l’IA constituera une révolution permettant de penser le cinéma de demain. Pourtant, ces solutions affichent encore d'importantes limitations. Ne se nourrissant que des données des films déjà exploités, elles ne permettent par exemple pas de prendre en compte les changements de goûts ou d’habitudes des spectateurs... dans une industrie où les idées fusent.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale