Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment la marque de vêtements féminins Soi Paris a dopé ses ventes à l’international grâce à Weglot

Étude de cas Si le digital est souvent cité comme levier de résilience en ces temps de crise, l’internationalisation permet à de nombreux commerçants de passer à une autre échelle. Encore faut-il surmonter la barrière de la langue. La marque de vêtements féminins Soi Paris a fait appel à la start-up Weglot pour accélérer la vente de ses produits sur d’autres marchés que la France, avec de belles surprises en matière de business.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment la marque de vêtements féminins Soi Paris a dopé ses ventes à l’international grâce à Weglot
Comment la marque de vêtements féminins Soi Paris a dopé ses ventes à l’international grâce à Weglot © Soi Paris

Marque française de vêtements pour femme créée en 2016, Soi Paris a été imaginé par deux sœurs, Aurélie et Julie Boutboul. En 2020, les entrepreneuses lancent une refonte complète du site, avec une migration de la boutique de Prestashop vers Shopify. Celle-ci est finalisée juste avant le premier confinement. "C’est lors de la migration vers Shopify qu’on m’a proposé d'intégrer Weglot, dont j’avais déjà entendu parlé puisque je connaissais Augustin Prot [cofondateur de la solution, ndlr]. La décision d'y recourir a été prise à ce moment là", explique Aurélie Boutboul, cofondatrice.

Alors que le confinement amène la fermeture de la boutique parisienne, l’ouverture d’une seconde boutique, bien que maintenue, voit son activité ralentie tandis que le projet d’une boutique éphémère pour la période estivale à Saint-Tropez est annulé. "Nous avons réalloué le stock de trois magasins pour les commandes en ligne", poursuit-elle. Au début du premier confinement, la migration, qui a pris trois mois, est achevée.

Un produit tech et low code
Née sur Internet, la griffe avait dès sa création fait l’objet d’une version anglaise. Jusqu’ici, tout était fait manuellement. "Nous passions beaucoup de temps sur le wording, d’autant plus que nos produits racontent une histoire et que nous portons beaucoup d’attention au story telling, poursuit Aurélie Boutboul. L’intégration du module Weglot nous fait gagner beaucoup de temps et il est très facile à installer". Weglot est une solution clé en main low code, qui permet en quelques clics de diffuser n’importe quel site en plusieurs langues, sans compétences techniques requises et ensuite facilement gérer ses traductions.

La plateforme SaaS permet de rendre des sites web multilingues. Une fois intégrée aux sites web des entreprises, l’API de traduction Weglot détecte et traduit le contenu du site dans n’importe quelle langue, quelle que soit la technologie utilisée (Microsoft, Google…), avec comme première étape le choix d’un volet de traduction par défaut. Le client peut ensuite avoir la main sur son contenu selon la formule choisie. Une souplesse appréciée chez la jeune créatrice. "On peut changer  par exemple le nom des références car la traduction littérale ne convient pas toujours".

En plus de la diffusion des versions traduites, Weglot permet de gérer ses traductions au quotidien grâce à des outils d’édition incluant la traduction automatique. "Nous ne sommes pas des traducteurs", insiste Augustin Prot.

S'assurer rapidement de la conformité des traductions
Les ventes sur le digital tirent la croissance vers le haut "au-delà des prévisions". En quelques mois, les ventes à l’international de Soi ont été multipliées par trois pour atteindre 20%, des ventes de la marque. Autre indicateur intéressant, le panier moyen à l'international est plus élevé qu'en France, aux alentours de 200 euros.

Le premier marché hors France est le marché américain, suivi par la Belgique, la Suisse (deux sites francophones) et le Royaume-Uni. "Cela s’est fait assez naturellement via des actions simples et faciles comme des campagnes Ad Instagram avec des contenus en anglais qui renvoyaient vers le site UK. On a observé des taux de conversion supérieurs à la moyenne et un retour sur investissement immédiat, poursuit Aurélie Boutboul. Nous avons aussi travaillé avec des influenceuses britanniques très suivies. Avant le début de la diffusion des contenus, on a seulement vérifié que les traductions étaient conformes car nous savions que ces campagnes allaient générer du clic". Le marché britannique est désormais la grande priorité de la marque féminine.


Weglot, créée en 2016 et basée à Paris, vise les PME pour lesquelles le lancement à l’international reste en frein avec, entre autres, la barrière de la langue. Les DNVB (digital native vertical brand), comme Soi Paris, représentent la grande majorité de ses clients. "Nous fournissons aussi des statistiques pour permettre à nos clients de connaître les pages vues par langue", ajoute Augustin Prot. La solution est par exemple très pertinente pour un site e-commerce qui a des milliers de pages produits mais elle permet d'ouvrir les portes de l’international aux entreprises de toute taille dans différentes verticales, et "elle est utilisée par des entreprises du CAC 40", ajoute le cofondateur. 

Weglot compte parmi ses clients Jimmy Fairly, Charlie Paris, Respire, Ho Karan ou encore Joone. En 2021, la start-up va se concentrer sur le référencement multilingue. Elle fournit notamment des URL spécifiques en traduisant automatiquement toutes les métadonnées et en prenant en charge toutes les exigences de référencement multilingue nécessaires pour les pages soient indexées sur les moteurs de recherche. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.