Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment la PropTech révolutionne l’immobilier d’entreprise ?

Publi-Rédactionnel À l’image du commerce avec Amazon, de l’hôtellerie avec Airbnb ou des transports avec Uber, l’immobilier d’entreprise est lui aussi en pleine révolution digitale. Malgré la difficulté de transformer ce secteur, qui est resté de très longues années imperméables aux évolutions technologiques, certaines start-ups telles que UnEmplacement.com prennent des paris osés pour accélérer sa transformation dans l’économie du 21e siècle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment la PropTech révolutionne l’immobilier d’entreprise ?
Comment la PropTech révolutionne l’immobilier d’entreprise ?
Qu’est-ce que la « PropTech » ?
Vous avez sûrement déjà entendu parler, voir utiliser des applications telles que Deliveroo ou Ubereats pour vous faire livrer vos repas à domicile ? Ces startups font partie d’un écosystème appelé la « foodtech » alliage de technologie et le monde de la restauration. Dans l’immobilier, c’est le même principe avec le secteur de la « PropTech », qui allie le terme « property » à « technologie ». Les investisseurs et médias ont créé cette appellation pour rassembler les start-ups qui transforment l’ensemble de la chaîne de valeur de ce secteur, de la simple mise en relation à l’intelligence artificielle qui alimente les outils complexes destinés à l’optimisation technique, administrative et commerciale liée à la gestion d’un immeuble. 
 
Ce terme global détient aussi des branches régionales avec le mouvement « French PropTech » ou « Real Estech » qui regroupent les entrepreneurs de la tech en immobilier pour accompagner le secteur dans sa mutation digitale. Un vrai « think tank » œuvrant à représenter ce secteur auprès des pouvoirs publics. Selon le dernier baromètre de l’association « Real Estech », plus de 400 starts up opèrent en France sur les secteurs de l’immobilier et la construction, qui termes de capitalisation représente 10 % du secteur de la French Tech.  
 
Où en est l’immobilier d’entreprise dans sa révolution digitale ?
Alors que la majorité des start-ups se concentrent sur le marché de la construction, attaquant des marchés de plusieurs milliards d’euros tels que la domotique, les économies d’énergie ou le recyclage, seuls 29 % des starts-up de la « PropTech » s’adressent aux problématiques des acteurs de l’immobilier tertiaire (bureaux, commerces, entrepôts, hôtels) selon le dernier baromètre Real Estech. 
 
Bien qu’il représente 36,5 milliards d’investissements en 2019, le marché de l’immobilier d’entreprise reste la branche de l’immobilier la moins disruptée non seulement de par la complexité de son activité, tel que la gestion locative, mais surtout de par l’inertie du processus de décision dont font preuve les grandes entreprises. En effet, ces dernières peinent à percevoir la plus-value liée à la transformation digitale de leur activité et les nouveaux gisements de productivité qu’elle apporte. Néanmoins, cette politique de l’autruche ne pourra pas durer éternellement avec la montée en puissance d’une nouvelle génération de travailleur née avec internet, qui représenteront la majorité des effectifs dans les prochaines années, mais surtout par le mouvement global de consommation des services immobiliers qui passeront de plus en plus par internet et démocratiseront l’accès à l’information.
 
Quelles sont les innovations majeures à suivre ?
L’accessibilité à la donnée sera l’or de ce nouvel eldorado numérique. Les starts-up qui pourront non seulement capter cette donnée, mais surtout l’analyser en temps réel pour apporter une vraie plus-value à leurs utilisateurs (gains de productivité, tendances de marché…), mais surtout rendre le marché transparent gagneront la partie. 
 
Le rachat par le groupe de média Axel Springer (actionnaire principal du groupe SeLoger) du site internet Meilleur Agent, qui fut le pionnier de l’estimation en ligne pour l’immobilier résidentiel, est un signal fort envoyé au marché quant à la nécessité des grands groupes d’accéder de plus en plus à une donnée qualifiée pour consolider leur position et étendre leur offre, tout en créant une barrière à l’entrée technologique.
 
Au niveau de l’immobilier tertiaire, la grande majorité des starts-up se développent sous forme de Software as a Service (SAAS) tel que :
- MyTraffic : permet d’obtenir une analyse précise du flux pour n’importe quel emplacement en France. Une arme qui s’avère redoutable pour orienter les acquéreurs dans leur décision d’achat et/ou les enseignes pour valider la qualité d’un emplacement.
- KelFoncier : apporte une transparence sur le marché des terrains en permettant d’avoir une vision précise de l’ensemble des opportunités foncières en France avec les contacts directs des propriétaires, une vraie mine d’or pour les promoteurs et marchands de biens. 
- Telescop :  facilite la prospection des professionnels de l’immobilier dans le secteur tertiaire en leur permettant d’avoir la fiche descriptive de tous les bâtiments existants pour leur recherche de mandats (surface, prix de vente du fonds de commerce, rotation des locataires, contact du propriétaire).
 
Quelle start-up transformera le marché de l’immobilier d’entreprise ? 
Bien que le modèle du SAAS est majoritaire dans l’univers de la PropTech, il reste limité à des gains de productivité et ne peut prétendre à disrupter une industrie. En effet, seules les places de marchés, telles que Uber pour le secteur des transports, Amazon pour le commerce ou AirBnB pour l’hébergement, détiennent la puissance de frappe nécessaire pour transformer un marché en profondeur. Le modèle de « marketplace » est l’épicentre de notre système économique, car il répond au besoin principal de notre économie de marché d’améliorer la liquidité des échanges entre l’offre et la demande.
 
Dans le monde de l’immobilier d’entreprise, et plus particulièrement l’immobilier commercial, une start-up cherche à relever ce défi. Avec son modèle à contre-courant du traditionnel modèle de « dépôt d’annonce », les cofondateurs d’unemplacement.com veulent rendre le marché de l’immobilier commercial transparent en créant une place de marché qui reprend les codes des sites de rencontres. À la différence des acteurs classiques, les jeunes cofondateurs partent de la recherche de l’acquéreur et non de l’offre, recherche qui est transmise en temps réel à l’ensemble des professionnels spécialisé en immobilier commercial susceptibles de proposer un local commercial ou terrain qui correspondent. La plus-value de leur concept, qui industrialise le modèle de chasseur immobilier, est non seulement que les acquéreurs peuvent accéder à des dossiers confidentiels « off market », qui ne peuvent être publiés sur les sites de dépôts d’annonces, et qui sont souvent les meilleurs emplacements, mais surtout qu’ils gagnent un temps fou. 
 
Contenu proposé par UnEmplacement.com
 
 
media