Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment le digital aide-t-il à sauver des vies ?

Une journée dédiée à la transformation digitale des services d’incendie et de secours s'est déroulée le 28 mai 2019 à Station F, à Paris. L'événement était l'occasion de donner une vision concrète de ces projets innovants pour les pompiers, gendarmes et militaires, afin d'améliorer la sécurité.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment le digital aide-t-il à sauver des vies ?
Comment le digital aide-t-il à sauver des vies ?

"Qu'est-ce que le digital va changer dans les services de secours ?" Voici la question qui a ouvert le débat le 28 mai 2019, lors d'une journée de réflexion à Station F organisée par l’association Atraksis en partenariat avec la Préfecture de la Région Ile-de-France. Six start-up était notamment présentes avec des solutions innovantes pour ces services.

 

"Cela va tout changer", a déclaré Valérie Dagand, directrice adjointe du ministère des Armées, avant de poursuivre : "c'est surtout indispensable pour garantir notre supériorité opérationnelle, cela permettra une meilleure connexion avec la société civile pour les militaires, mais cela va aussi donner lieu à une guerre des talents".

 

Avant tout un changement organisationnel

Tout le monde semble s'accorder sur un fait : avant de parler de digital, il faut parler de la transformation. "Quand on parle de transformation digitale, les personnes voient d'abord le mot digital, et après transformation. Pourtant, la technique représente 20% du travail, et la transformation culturelle demande 80%", explique Jean-Yves Plu, vice-président de l'écosystème digital de Thales Digital Factory.

 

Le digital entraîne des changements organisationnels dans les entreprises, de plus en plus encouragées vers les méthodes agiles. Dans le milieu des secours, strictement codifié, stratifié dans les responsabilités, s'organiser autour du digital n'est pas une chose facile, mais c'est pourtant indispensable pour tirer profit des opportunités qu'il offre.

 

Guillaume Lambert, chargé de la mission Nexsis au ministère de l’Intérieur, explique que "pour porter des projets innovant, une agence du numérique de la sécurité civile a été créée". Dans les faits, Nexsis a pour objectif de permettre une nouvelle gestion des alertes et une gestion opérationnelle, prenant en compte les nouveaux usages numériques en assurant l'interopérabilité entre les acteurs du secours et de la sécurité.

 

Remettre le citoyen au centre

Au travers du projet Nexsis, Guillaume Lambert espère remettre le citoyen au centre du processus en établissant une véritable communication pour éviter la déconnexion entre l'appel et l'arrivée des secours. "Le défi pour nous est d'établir une véritable communication riche, totalement multimédia et continue du signalement jusqu'à l'intervention des secours, sans perte de donnée". Il est aussi question d'une adaptation avec les nouveaux canaux de communication, comme les réseaux sociaux, qui sont utilisés pour signaler un danger, à l'instar du safety check proposé par Facebook.

 

L'enjeu est aussi d'être capable de secourir le citoyen quel que soit le lieu où il se trouve en Europe. Or le 112 créé en 1991 par le Conseil des communautés européennes est encore largement méconnu. Il est pourtant un moyen d'assurer cette interopérabilité à l'échelle européenne. Les acteurs travaillent à l'élaboration d'un 112 complet avec services de santé, pompiers et gendarmes.

 

La sécurité routière est aussi un cadre favorable aux innovations. Pour Jérôme Marty, dirigeant de Waze France, "Waze est un outil qui permet de rendre le citoyen acteur de sa propre sécurité. C'est à l'utilisateur de partager ses données ou de signaler un accident".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale