Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Livdéo a créé une web application pour rendre l’art plus accessible

Pour rendre la culture accessible à tous, Livdéo, dans le Doubs, a imaginé des outils de visites à utiliser depuis son smartphone pour les musées et sites patrimoniaux. La webapplication Geed facilite la création de scénarii de visites et apporte de l’autonomie dans la découverte tandis que Dealog donne un accès inclusif à tous les éléments vidéo.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Livdéo a créé une web application pour rendre l’art plus accessible
Comment Livdéo a créé une web application pour rendre l’art plus accessible © Livdéo

Livdeo entend lever les barrières de langues, d’âge ou encore de handicap pour mettre chaque visiteur d’un lieu culturel. Pour y parvenir, alors que les musées avaient tendance à mettre en place une application native à télécharger, Livdéo a préféré s’attacher à une démarche où l’utilisateur utilise plutôt une application web qui reprend les réglages de son smartphone, déjà adaptés à ses usages en intégrant ses configurations de langue ou de handicap.

"Tous les visiteurs ne téléchargent pas une application pour un seul usage, surtout s’ils n’ont pas le forfait ou la mémoire nécessaire dans leur appareil", explique Ciprian Mélian, co-fondateur de Livdeo en 2014. La start-up de Besançon (Doubs) a donc développé une web app baptisée Geed. Cette solution s’appuie sur un réseau Wi-Fi à l’intérieur de l’établissement pour une utilisation facilitée. "Geed permet de construire des narrations et d’apporter une forme d’autonomie."

Simplifier le rapport du public aux œuvres d'art
Le musée optant pour Geed peut tout aussi bien proposer un parcours de visite guidée classique en s’appuyant sur un fil conducteur ou laisser à chacun la possibilité de choisir les œuvres qu’il veut approfondir, que ce soit par l’intermédiaire d’un QR code, en se basant sur un plan ou à partir d’une liste d’œuvre. Grâce à l’outil disponible sans téléchargement, le smartphone peut aussi identifier les toiles qu’on lui présente via sa caméra et donne alors accès à une narration.

Cette plateforme d’aide à la découverte patrimoniale s’appuie également sur un métamoteur de traduction pour sa fonction multilinguisme, qui est  capable de traduire automatiquement en 24 langues et de générer une voix de synthèse. Geed a été récompensée aux GLAMi Awards 2019 à Boston avec le projet du Musée de Beaux-Arts & d'Archéologie de Besançon. En 2021, Livdeo lui a apporté une nouvelle innovation. "Désormais Geed intègre une mécanique en temps réel pour chaque visiteur et lui donne la possibilité de s’exprimer, de façon anonyme, avec des émojis ou un message sur ses impressions face à une œuvre."

En parallèle, Geed va générer une vidéo unique de la visite, propre à chacun en fonction de ses commentaires, qu’il pourra retrouver à l’issue de son parcours sur sa boîte e-mail. "Il donne son accord pour un envoi unique, celui de la vidéo", précise Ciprian Mélian. Pour l’heure, outre de prestigieux établissements français, des musées suisses, australiens ou encore américains comme le Smithsonian de Washington mettent Geed à la disposition de leurs visiteurs.
 


L’art partout, pour tous
"Comment faire pour que tout écran ou projection vidéo devienne inclusif, notamment vis-à-vis d’une personne mal voyante ?" Pour répondre à cette problématique, Livdeo a développé Dealog. Loin de l’image des musées avec quelques casques audio disponibles devant un écran, l’outil invite plus de 500 personnes à écouter simultanément une piste sonore. Pour profiter des 24 langues disponibles, y compris la langue des signes, le visiteur se repose sur son smartphone.

"Chacun a dans sa poche le terminal nécessaire, sans avoir besoin d'une connexion 4G ou d'avoir du stockage disponible." Pour aller plus loin dans l’approche de l’art, Livdéo finalise actuellement Feel the Art. Disponible sur les plateformes de téléchargement iOS et Androïd à partir de fin février 2022, l’application vise à augmenter l'audience des œuvres, partout dans le monde. Plus de 4 000 institutions et des millions d’œuvres d’art sont accessibles en réalité augmentée.

"Les établissements culturels peuvent étendre leur fenêtre d’exposition et de revenus en s’ouvrant à ceux qui ne vont pas aux musées." Également accessible depuis le lieu où l’œuvre s’expose, Feel the Art apporte des éléments complémentaires. Pour l’heure, une cinquantaine d’institution dans le monde utilisent l’une des deux solutions mises au point par Livdeo et ses 11 collaborateur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.