Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment Microsoft veut aider Smuggler, PME du textile, à construire l’industrie 4.0

Smuggler, fabricant de costumes sur mesure basé à Limoges, a choisi Microsoft pour l’accompagner dans la réalisation d’une nouvelle unité de production. Au cœur de ce projet, qui verra le jour en 2021, des technologies d’intelligence artificielle et d’IoT pour contribuer à bâtir une véritable usine du futur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment Microsoft veut aider Smuggler, PME du textile, à construire l’industrie 4.0
Comment Microsoft veut aider Smuggler, PME du textile, à construire l’industrie 4.0 © Stéphanie Jayet

La transformation numérique des TPE/PME est une problématique récurrente, notamment en France, où selon un baromètre de Bpifrance Le Lab/Rexecode, seules 53% d'entre elles déclarent avoir entamé cette transformation. Dans l’industrie, la mutation numérique des acteurs passent également par un renouveau technologique des outils de production. Smuggler, entreprise française fondée 1978, l’a bien compris. En restructuration depuis sa reprise par le groupe Molitor, en 2017, la société renoue depuis 2019 avec la croissance et mise beaucoup sur un projet d’usine du futur, pour lequel elle est accompagnée par l’expertise de Microsoft. Prévue pour 2021 et située près de Limoges – comme le site actuel – cette nouvelle usine 4.0 répond à différents enjeux.

 

Data, RFID, robots et maintenance prédictive à l'étude

Dans un secteur de l’industrie textile où la délocalisation de la production de tissus est la règle, l’objectif affiché par les deux partenaires est de réindustrialiser les régions en misant sur les technologies de pointe. Mais comment optimiser les modes de production tout en améliorant également l’expérience client ? A l’heure des données et de l’intelligence artificielle, comment une entreprise doit-elle adapter ses processus industriels et métiers, coordonner la donnée du magasin à l’usine et automatiser un certain nombre de tâches, qui vont des processus de confection à l’envoi de campagnes marketing personnalisées ? "Nous avons le savoir-faire, mais cela ne suffit pas, explique Gilles Attaf, dirigeant de la marque. Nous voulons définir ce que l’intelligence artificielle peut apporter à notre industrie, et c’est un vrai défi technologique". D’où l’idée d’une "usine d’un genre nouveau connectée, digitalisée et éco-conçue pour limiter son impact environnemental et améliorer son efficacité énergétique", résume-t-on chez Smuggler. La société, seule entreprise de confection de confection made in France, se tourne vers l’innovation pour gagner également en productivité.

 

Pour le moment, les équipes travaillent à la création de divers scenarii, toujours en cours de développement. Lectra, acteur majeur de la coupe assistée par ordinateur, fournira des équipements robotisés tandis que Microsoft mène des projets de maintenance prédictive sur les machines de confection afin de diminuer les coûts et de renforcer l’efficacité des machines. La société tech apportera également son côté son expertise en matière de collecte, traitement et d'exploitation des données. L’intégration de puces RFID dans les tissus est également l’un des axes de réflexion afin de suivre "le cycle de vie du produit, de l’usine au consommateur", ajoute Gilles Attaf. La migration vers l’offre cloud de Microsoft est également étudiée.

 

Un investissement de 13 millions d’euros

Par ailleurs, l’usine va intégrer un centre de formation pour assurer la transmission et la professionnalisation du savoir-faire, avec pour objectif de devenir "un pôle d’attractivité économique pour la région de Limoges, explique-t-on Smuggler. Cette usine aura l’agilité et la créativité d’une start-up tout en s’appuyant sur des bases préexistantes solides, sur l’expertise et le savoir-faire en matière de confection de costumes masculins. Elle sera en mesure de répondre à des commandes multiples et variées, tout en garantissant un haut niveau d’exigence et de qualité".

 

L’unité de production, dont le chantier débutera début 2020 pour une durée de 18 mois, est soutenue par  l’ADEME, la région Nouvelle Aquitaine et le ministère de l’Economie et des Finances. Le budget s’élève quant à lui à 13 millions d’euros. Au-delà de la société Smuggler, "ce projet d’envergure proposera ses services de fabrication à toute marque intéressée par son expertise et ses technologies de pointe et qui souhaite relocaliser sa production en France tout en restant compétitive", précise Microsoft, qui ajoute : "la volonté qui sous-tend ce projet est de participer à la ré-industrialisation de la France, de créer de nouvelles usines plutôt que d’en fermer ainsi que de pérenniser les savoir-faire sur le territoire français".

 

Des opportunités en matière d'emplois

Pour la société américaine, dont 90% des clients sont des PME, il s’agit de se positionner sur un enjeu sociétal fort : celui de pérenniser les emplois existants, d’en créer de nouveaux tout en permettant aux collaborateurs de se concentrer sur des tâches à forte valeur ajoutée. Smuggler précise que de nouveaux métiers, tournés vers l’IA et la data, pourraient être créés.

 

Mais dans un premier temps, c’est plus une évolution des métiers qui est envisagée, transformation qui permettra aux employés de se doter "de compétences numériques et du savoir-faire dans le domaine du textile", conclut Smuggler sans donner davantage de détails. C’est Microsoft qui assurera ces cycles de formation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale