Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment recruter les meilleurs quand ils veulent tous être entrepreneurs ?

Keith Rabois, investisseur star de la Silicon Valley et l’un des premiers dirigeants de Paypal, a expliqué lors de la conférence Postseed les cycles du marché du recrutement dans la high-tech, rapporte le site spécialisé Techcrunch. L’une des raisons pour lesquelles il est difficile actuellement de recruter : les meilleurs ingénieurs veulent tous devenir entrepreneur. Ils créent leur propre start-up au lieu d’en rejoindre une. Comment les attirer dans ce contexte ? Ses quatre conseils...

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment recruter les meilleurs quand ils veulent tous être entrepreneurs ?
Comment recruter les meilleurs quand ils veulent tous être entrepreneurs ?

Selon l'investisseur Keith Rabois, il y a encore quelques années, les start-up comme Paypal (qu'il a dirigé) n’avait aucun mal à rassembler les meilleurs ingénieurs rapporte Techcrunch. Mais avec le succès de LinkedIn, YouTube, Facebook, et tous autres, l’entrepreneuriat est devenu très à la mode. L’argent des investisseurs s’est mis à couler à flot. Les meilleurs éléments des entreprises du secteur ont eu envie de créer leur propre start-up. Résultat . de nombreuses pépites se retrouvent avec beaucoup de capital et parfois d’excellentes idées, mais n’arrivent pas à recruter l’équipe dont elles ont besoin pour remplir leurs promesses.

Cette bulle crèvera avec l’échec de ces nouvelles start-up, et il redeviendra plus facile d’embaucher les meilleurs, estime Keith Rabois. En attendant, comment une start-up peut-elle aujourd’hui attirer et garder ces talents que la fibre entrepreneuriale démangent ? L'investisseur américain a profité de la conférence PostSeed à San Francisco le 2 décembre pour donner quatre conseils :

1. Vendre la mission de l’entreprise

Les start-up ont intérêt à mettre en avant leur mission globale lorsqu’elles recrutent, et la façon dont elles vont changer le monde, insiste Keith Rabois. Les avantages financiers ne suffisent plus avec l’escalade des salaires et la concurrence des géants du web. Il s’agit de montrer que le travail accompli a une vraie valeur morale et un impact concret, et que le rôle de la recrue est crucial au sein de l’entreprise pour réaliser cette mission.

2. Recruter à l’extérieur du système

Au lieu de chercher dans la communauté de start-up ou au sein d'une industrie high-tech saturée, Keith Rabois conseille de sortir des sentiers battus. Recruter des élèves prodiges sortis de l’université, ou des profils à haut potentiel issus d’autres industries qui n’ont pas encore pensé à fonder leur propre entreprise.

3.  Créer une culture d’entreprise entrepreneuriale

Selon l'ex-dirigeant de PayPal, de nombreux individus lancent une start-up car ils ne supportent pas l’idée d’être dirigé par un supérieur hiérarchique. Afin d’embaucher ce type de personnalité, il faut instaurer une culture d’entreprise qui valorise la prise de risque, la flexibilité et la liberté d’action et de pensée. En bannissant les procédures bureaucratiques et la hiérarchie, les entreprises ont une meilleure chance d’attirer ces individus.

Facebook avec sa devise "fonce et fais des dégâts", Google avec sa règle des 20% de temps de travail libre, ou encore Zappos et sa structure anti-hiérarchique, sont des exemples de ce modèle de management.

4.  Développer le "mentoring"

Les fondateurs doivent instaurer un climat d’apprentissage, qui valorise l’acquisition de compétences et non l’exécution de tâches. En effet, selon Keith Rabois, des "superstars" seront plus enclins à travailler pour une entreprise dans laquelle ils pourront apprendre des choses... qui leur permettront de monter leur propre société plus tard. C’est au patron de faire en sorte que ces talents aient envie de rester.

Enfin, les premières embauches sont absolument cruciales, rappelle Keith Rabois. Il vaut la peine pour une entreprise de passer du temps à trouver les bonnes personnes dès le début. Elles vont donner le ton pour les années suivantes.

Nora Poggi

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale