Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un algorithme de Capgemini va permettre d'analyser les performances sportives des rugbymen

Partenaire du tournoi HSBC World Rugby Sevens Series 2020 en matière d’innovation, l'ESN française Capgemini a mis au point un algorithme capable d'analyser les performances sportives des différentes équipes en compétition en se basant sur les statistiques officielles. De quoi ajuster leur entraînement et mesurer les améliorations au quotidien.
mis à jour le 09 décembre 2019 à 09H15
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un algorithme de Capgemini va permettre d'analyser les performances sportives des rugbymen
Un algorithme de Capgemini va permettre d'analyser les performances sportives des rugbymen © Pixabay / Vladvictoria

L’initiative s’inscrit dans une tendance mondiale visant à intégrer davantage de technologies à la pratique sportive. L'ESN française Capgemini, partenaire principal du tournoi HSBC World Rugby Sevens Series en matière d’innovation depuis janvier 2018, annonce ce jeudi 5 décembre 2019 le lancement d’un nouvel outil à destination des équipes participantes. Nourri à l’IA, il leur permettra de mesurer et analyser leurs performances pour ajuster l’entraînement… et se comparer à leurs adversaires.

 

AGRéGER DES DONNéES DIVERSES

Baptisé "Momentum Tracker", l’outil repose sur un système de comparaison de diverses données. Il permettrait de faire émerger un état des lieux précis d’une performance au fil du temps en agrégeant ces dernières… quand les entraîneurs les prennent le plus souvent de manière isolée. "Cet algorithme a été méticuleusement entraîné pour traduire les performances en un score, qui offrira aux équipes un nouveau baromètre. Un grand nombre de données, recueillies pendant les matches, leur permettra alors de s’améliorer au long de la compétition. Nous voulons fournir une analyse perspicace, que les humains ne sont pas en mesure de faire eux-mêmes en consultant les statistiques officiels", explique Thomas Hirsch, directeur de la communication externe et des partenariats de Capgemini.

 

L'algorithme est directement relié à la gestion du système de données de World Rugby et utilise les données collectées pendant les matchs. Il ne requiert, donc, pas d'objet connecté. L'outil se base sur quatre indicateurs qui reflètent la performance des équipes – points de classement du tournoi (sur 22), ratio des victoires (%), relances récupérées (%) et différentiel de points (de -130 à +150).

 

METTRE LA LUMIèRE SUR LES éQUIPES EN FORME

Testé la saison dernière, le Momentum Tracker a mis en évidence que l’équipe masculine des Etats-Unis était la plus performante… bien qu’ils aient terminé la course en deuxième place, derrière les Fidji. Les équipes kényane, française et samoane auraient, elles aussi, réalisé de bonnes performances malgré de multiples défaites. "Tirer parti de l’analyse de données pour mesurer et améliorer la performance est une idée ingénieuse. Momentum Tracker met la lumière sur les équipes les plus en forme du moment, celles à surveiller. C’est excitant de pouvoir utiliser un tel outil en compétition", juge Rachael Burford, ancien champion du monde de rugby avec le XV d’Angleterre.

 

Les fans du ballon ovale pourront également profiter des analyses de l’outil de Capgemini, à travers un site Internet dédié. Seront concernés par la mesure aussi bien les tournois féminin que masculin. L’outil pourrait rapidement conférer un avantage de taille aux clubs les plus rigoureux dans son utilisation. Un détail qui compte, alors que les World Rugby Sevens Series serviront de qualifications en vue des Jeux olympiques de Tokyo 2020. Les deuxièmes après la réintégration de la discipline.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.