Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Comment une mauvaise utilisation d'Excel a fait disparaître 16 000 tests positifs au Covid au Royaume-Uni

Vu ailleurs Au Royaume-Uni, 50 000 personnes n'ont pas su qu'elles étaient potentiellement porteuses du Covid-19. En effet, les autorités sanitaires n'ont pas pu répertorier 16 000 tests positifs car la feuille de calculs sur Excel avait atteint sa taille maximale...
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Comment une mauvaise utilisation d'Excel a fait disparaître 16 000 tests positifs au Covid au Royaume-Uni
Comment une mauvaise utilisation d'Excel a fait disparaître 16 000 tests positifs au Covid au Royaume-Uni © iMattSmart/Unsplash

Près de 16 000 cas de Covid confirmés n'ont pas été inclus dans les rapports des autorités sanitaires britanniques entre le 25 septembre et le 2 octobre à cause d'une "problème technique", rapporte The Guardian

Résultat : en comptant les personnes malades et leurs cas contacts, ce sont 50 000 personnes qui n'ont pas reçu l'information et l'ordre de s'isoler alors qu'elles étaient potentiellement contagieuses.

La saturation d'une feuille sur Excel
Ce bug proviendrait de la saturation d'une feuille de calculs sur Excel où sont compilés les résultats de tests des personnes suspectées d'être contaminées, d'après le journal britannique, sans que les autorités n'aient confirmé cette hypothèse.

Chaque jour, le Public Health England (PHE) – l'équivalent de Santé Publique France – reçoit les résultats d'analyse médicale des différents laboratoires du pays. Ces données sont envoyées au format CVS pour que l'agence publique les intègre dans le logiciel Microsoft Excel. Les nouveaux tests sont ainsi transférés dans la base de données principale.

Mais si les fichiers CSV peuvent être de n'importe quelle taille, les fichiers Microsoft Excel ne peuvent comporter que 1 048 576 lignes ou, dans les versions plus anciennes (que le PHE utilisait peut-être encore), seulement 65 536. Lorsqu'un fichier CSV est trop long, les lignes du bas sont coupées et ne sont plus affichées. Raison pour laquelle 16 000 tests n'ont pas pu être inscrits dans ce tableau.

Les autorités sanitaires contactent les personnes
L'affaire a pris une tournure politique et le Premier ministre Boris Johnson a été appelé à s'expliquer sur cette situation. "Ce qui est arrivé, c'est qu'une partie des données a été tronquée et oubliée", a-t-il déclaré. Il a précisé que les autorités sanitaires étaient en train de contacter les 50 000 personnes pour les prévenir. Le Premier ministre a par ailleurs promis que cette erreur d'informatique n'avait pas affecté le travail quotidien des experts.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media