Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Conception digitale de l'année : Rcup imprime les semelles en 3D

mis à jour le 13 octobre 2015 à 20H11
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Rcup s'est vu décerner le prix de la conception digitale de l'année pour son outil d'impression de semelles en 3D. Cette récompense est attribuée à un projet qui change la manière de développer de nouveaux produits ou services avec une meilleure productivité et une rentabilité accrue. 

Conception digitale de l'année : Rcup imprime les semelles en 3D
Conception digitale de l'année : Rcup imprime les semelles en 3D © Yoann HERVET

Association surprenante : il y a un an, un ancien expert de la voiture connectée chez PSA et un podologue ont créé la start-up francilienne RCup. Pour diminuer la fatigue des ouvriers, ils ont repensé la conception des semelles orthopédiques. Fini le process long, coûteux et artisanal, bienvenue à la semelle morphologique sur mesure imprimée en 3D, en adaptant la CAO à la podologie. RCup numérise les pieds à l’aide d’un scanner 3D laser doté de cinq caméras haute définition et d’une plate-forme podométrique équipée de 2 304 capteurs. L’empreinte digitale de chaque pied donne naissance à une semelle personnalisée, deux fois moins chère qu’avec les méthodes traditionnelles.

 

"Notre plus grand défi a été de réussir à modéliser un pied scanné en 3D de façon statique, pour créer une semelle dont les conditions d’usage seront dynamiques", explique Frédéric Lassara, son dirigeant. Dans les usines de PSA, Vinci ou L’Oréal, les chaussures de sécurité de 200 opérateurs intègrent déjà ces EPI (équipements de protection individuelle), censés prévenir des blessures et optimiser confort et productivité. Prochaine étape, prévue pour 2016, intégrer des capteurs aux semelles pour les connecter. RCup planche sur des algorithmes pour fournir des services capables de mesurer les pas, d’alerter en cas d’accident ou d’identifier une zone mal utilisée d’un site industriel. La start-up travaille également sur un système de "privacy by design". Objectif : organiser une gouvernance des données intégrant les syndicats et le CHSCT.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale