Concerts virtuels : La start-up Wave s'allie à Tencent, qui y prend une participation minoritaire

Après une dernière levée de fonds destinée notamment à accélérer sur le marché asiatique, Wave noue un accord avec Tencent. Le géant chinois prend par ailleurs une part minoritaire au capital de la jeune pousse californienne.

Partager
Concerts virtuels : La start-up Wave s'allie à Tencent, qui y prend une participation minoritaire

Wave, plateforme américaine spécialisée dans les concerts virtuels, s’allie avec Tencent (WeChat). La jeune pousse californienne et le géant chinois ont annoncé jeudi 19 novembre avoir signé un accord qui tisse un partenariat stratégique. Au travers de sa filiale Tencent Music Entertainment Group, l’entreprise de Shenzhen va diffuser les concerts produits par Wave en Chine sur l’ensemble de ses plateformes, dont QQ Music, Kugou Music, Kuwo Music et WeSing.

Dans le détail, l’ambition de Wave est de promouvoir les artistes occidentaux auprès du public chinois, notamment les utilisateurs des sites de divertissement – avec des perspectives en matière de ventes de produits dérivés. Une audience considérable, sur laquelle la start-up va bien sûr capitaliser pour élargir son portefeuille d’artistes, soucieux de trouver des sources de revenus supplémentaires. Elle va également profiter de l’expertise en matière de production de contenus en direct de TME Live, la plateforme musicale de Tencent.

Un tour de table de 30 millions dirigé vers l'Asie
Créée en 2015, Wave a mis au point une plateforme proposant des concerts d’artistes qui sont représentés sous forme d’avatars. Ces concerts sont diffusés en direct sur différentes plateformes comme YouTube, Twitch et Facebook, ainsi que sur l’application Wave, qui fonctionne en réalité virtuelle avec les écosystèmes Oculus et Steam. Les personnages virtuels reproduisent les mouvements et mimiques des artistes qui se "produisent" dans des environnements dédiés, et les spectateurs peuvent assister au concert sous forme d'avatars également.

A sa création, Wave était strictement positionnée sur le divertissement en réalité virtuelle (sous le nom de TheWaveVR) mais l’entreprise s’est progressivement tournée vers les plateformes de streaming. Une stratégie qui se révèle pertinente dans le contexte sanitaire actuel, avec l’interdiction dans de nombreux pays des grands événements physiques, dont les concerts. La pépite californienne a d’ailleurs levé en juin dernier 30 millions de dollars afin de poursuivre le développement de ses produits à l’international, avec la Chine et le Japon en ligne de mire.

L’accord est aussi financier puisque Tencent investit dans la jeune pousse. Le montant de cette prise de participation minoritaire de Tencent n’est pas révélé. La société chinoise accélère ses derniers temps sur le secteur de l’entertainment, avec des investissements dans les jeux vidéo, l’e-sport et le livestreaming.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS