Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Conduite autonome : les autorités américaines suivent de très près la dernière mise à jour de Tesla

Vu ailleurs Tesla commence à déployer la dernière mise à jour de son système avancé d'aide à la conduite Autopilot. Cette mise à jour qui permet d'enclencher l'Autopilot dans les centres urbains et les quartiers résidentiels est scrutée de près par les agences américaines en charge de la sécurité routière.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Conduite autonome : les autorités américaines suivent de très près la dernière mise à jour de Tesla
Conduite autonome : les autorités américaines suivent de très près la dernière mise à jour de Tesla © Tesla

Les autorités fédérales américaines vont suivre de près le déploiement de la dernière mise à jour des Tesla équipées de l'option "Full Self-Driving". Cette mise à jour, destinée dans un premier temps aux personnes faisant partie du programme "Early Access", permet d'enclencher le système avancé d'aide à la conduite baptisé 'Autopilot' dans les centres urbains et les zones résidentielles. La Tesla peut se maintenir dans sa voie, changer de voie pour doubler un véhicule, ou encore s'arrêter aux panneaux de signalisation Stop et au feu rouge.

Pas de système de conduite autonome
La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l'autorité américaine en charge de la sécurité routière, a affirmé qu'elle "surveillera de près la nouvelle technologie et n'hésitera pas à prendre des mesures pour protéger les citoyens de risques déraisonnable pour la sécurité", rapporte The Verge. Une façon pour la NHTSA de rappeler à Tesla de faire attention dans ses développements. L'agence en profite pour rappeler que le conducteur doit rester attentif et être apte à reprendre le volant. Une façon de reprendre quelque peu Tesla sur sa communication.

Le constructeur de véhicules électriques appelle son système avancé d'aide à la conduite "Autopilot" un nom qui peut laisser croire que le système embarqué dans le véhicule peut assurer une conduite pleinement autonome alors que ce n'est pas le cas. "Comme nous l'avons toujours dit, aucun véhicule disponible à l'achat ne dispose d'un système de conduite autonome. Les technologies les plus avancées pour les véhicules disponibles à l'achat aujourd'hui fournisseur un système d'aide à la conduite et requiert à tout moment la pleine attention du conducteur humain […]. Abuser de ces technologies est, à minima, une distraction au volant. Tous les Etats tiennent le conducteur responsable de la conduite sûre du véhicule".

La NTSB scrute aussi les avancées de Tesla
La NHTSA n'est pas la seule agence américaine à scruter de près les développements du constructeur. A l'occasion de plusieurs accidents mortels, impliquant des véhicules Tesla avec le système avancé d'aide à la conduite "Autopilot" enclenché ont conduit la NHTSA et le National Transportation Safety Board (NTSB) a mené des enquêtes.

Plus tôt dans l'année, le NTSB a mis en cause l'Autopilot dans un accident mortel survenu en 2018 et préconisait alors l'évaluation des véhicules équipés du système d'aide à la conduite Autopilot. Le but étant de déterminer si les limites de fonctionnement d'Autopilot, la prévisibilité d'une mauvaise utilisation, et la capacité d'opérer des véhicules en dehors du domaine de conception opérationnelle prévu posent un risque déraisonnable pour la sécurité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media