Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Conduite autonome : Subaru choisit Xilinx et ses FPGA

Subaru va équiper sa prochaine génération de Subaru Levorg de la puce Xilinx Zynq UltraScale+ qui combine un processeur ARM avec un circuit logique programmable (FGPA). Elle lui servira à transformer les images issues des caméras stéréo de la voiture en un nuage de point 3D et HD grâce auquel le véhicule pourra se repérer et détecter les obstacles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Conduite autonome : Subaru choisit Xilinx et ses FPGA
Conduite autonome : Subaru choisit Xilinx et ses FPGA © Xilinx

Subaru, le constructeur automobile japonais, se tourne vers les puces de Xilinx pour la nouvelle version de son système avancé d'aide à la conduite EyeSight. Ce système sera présent dans les nouvelles Subaru Levorg, précisent les partenaires mercredi 19 août 2020. Régulateur de vitesse adaptatif, assistance au maintien dans la voie et système de freinage pour éviter une collision seront ainsi disponibles.

Xilinx, leader du FGPA ?
Le constructeur japonais se tourne ainsi vers une entreprise américaine. Xilinx, moins mis sur le devant de la scène que ses concurrents Intel et Nvidia, s'est démarqué en utilisant la technologie FPGA (Field Programmable Gate Array), ou circuit logique programmable. Ce sont "des circuits intégrés semi-finis que l’intégrateur personnalise à son application simplement par programmation logicielle", explique L'Usine Nouvelle. Une même puce peut donc être reconfigurée pour différents cas d'usages.

Une plateforme flexible et adaptative qui a d'autant plus séduit Subaru que le constructeur automobile équipe ses véhicules de caméras stéréoscopiques. Le choix du System-on-Chip (SoC) Xilinx Zynq UltraScale+, qui combine un processeur ARM9 64 bits et un FPGA (le tout gravé en 16 nanomètres), permet d'optimiser le traitement de ces images. Elles sont transformées en un nuage de point 3D et HD que le système EyeSight utilise pour se repérer dans son environnement et détecter les obstacles.

Plus de 190 millions de puces vendues
Xilinx est basée à San Jose, dans la Silicon Valley. Fondée en 1984, l'entreprise a fait le choix dès le départ de ne pas avoir d'usine en propre. Aujourd'hui Xilinx travaille avec plus de 200 acteurs de l'industrie automobile comme Continental, Magna ou encore Veoneer mais aussi avec des constructeurs comme Daimler, Byd et Subaru. Xilinx a vendu plus de 190 millions de puces pour l'industrie automobile, dont 75 millions sont utilisées pour des systèmes avancés d'aide à la conduite.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media