Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Conecto" aide les PME de la métallurgie à s'engager dans la transition numérique

Avec son dispositif Conecto, l’UIMM de Rouen-Dieppe accompagne des PME de moins de 50 salariés dans la transition numérique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Conecto aide les PME de la métallurgie à s'engager dans la transition numérique
"Conecto" aide les PME de la métallurgie à s'engager dans la transition numérique © wocintech (microsoft) - 181 CC Flickr

Accompagner les entreprises de la métallurgie dans la transition numérique, c’est la finalité de "Conecto", un dispositif mis en place par l’UIMM du secteur Rouen-Dieppe (Seine-Maritime) qui rassemble 140 adhérents. Cette action collective qui vise prioritairement les entreprises de moins de 50 salariés. Elle comporte deux étapes : un diagnostic de la maturité numérique de l’entreprise (3 jours) et un accompagnement de celle-ci vers sa transformation digitale (3 jours).

 

Lancé en avril 2015 pour une durée de trois ans, Conecto est doté d’un budget de 500 000 euros financé pour deux tiers par l’UIMM et pour un tiers par les pouvoirs publics (Feder, Etat, Région Normandie). Selon Ludovic Lepeltier, responsable du pôle compétitivité à l’UIMM Rouen-Dieppe, l’objectif est d’accompagner 30 entreprises avec le dispositif Conecto.

 

Le diagnostic remis au chef d’entreprise contient des préconisations en lien avec sa stratégie, explique Gérald Olivencia, chef de projet numérique à l’UIMM Rouen-Dieppe. Mais auparavant, "on étudie tous les usages du numérique avec le dirigeant et les responsables des différents services de l’entreprise : le collaboratif, le nomadisme, les systèmes informatiques, le web marketing, les réseaux sociaux, la réalité virtuelle, les réseaux intelligents, le big data".

 

Diagnostic pris en charge à 75 % par l’UIMM

Le diganostic est pris en charge à 75 % par l’UIMM, les 25 % restants étant à charge de l’entreprise. A ce jour, neuf PME ont bénéficié d’un diagnostic parmi lesquelles Abarnou (maintenance en électromécanique), Jacques Dubois (blindages en maille métallique) ou encore Laguerre (traitement de surface) ; quatre autres s’apprêtent à le faire selon Gérald Olivencia. "Après la phase de diagnostic, nous pouvons accompagner les entreprises qui souhaitent passer à l’action, en priorisant leurs urgences".

 

L’UIMM présente cet accompagnement comme un "coup de pouce" qui peut passer par la mise en place d’une gestion électronique des documents (GED), un CRM pour la gestion de la relation client, la refonte du site internet avec évaluation du trafic et référencement et du conseil pour améliorer la visibilité et la notoriété. A ce jour, cinq entreprises ont sollicité cet accompagnement suite au diagnostic, les autres étant au stade la réflexion.

 

Pour compléter cet accompagnement personnalisé, l’UIMM propose à ses adhérents, dans le cadre de Conecto, des mini-conférences  sur des thématiques de la transition numérique, comme la cybercriminalité, la visibilité sur Internet ou le web marketing.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media