Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Coronavirus : le gouvernement appelle réseaux sociaux et moteurs de recherche à lutter contre les fakes news

Le gouvernement a réuni les représentants des principaux réseaux sociaux et moteurs de recherche pour les appeler à se mobiliser contre la diffusion de fausses informations au sujet du coronavirus SARS-CoV-2 et de la maladie associée, Covid-19. Alors que le risque d'épidémie augmente en France, de premières mesures sont entrées en vigueur pour réduire les risques sanitaires supplémentaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Coronavirus : le gouvernement appelle réseaux sociaux et moteurs de recherche à lutter contre les fakes news
Coronavirus : le gouvernement appelle réseaux sociaux et moteurs de recherche à lutter contre les fakes news © Pixabay/jackmac34

Le gouvernement prend les devants. Alors que la perspective d'une épidémie de Covid-19 pèse sur le territoire, il a reçu vendredi 28 février 2020 les dirigeants des principaux réseaux sociaux et moteurs de recherche pour les appeler à se mobiliser contre la diffusion de fausses informations sur leurs plates-formes.

 

Des représentants de Facebook, Google, Microsoft, TikTok et Qwant ont assisté à cette réunion en présence de la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, du secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O, et du secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, Adrien Taquet. Via le service d’information du gouvernement (SIG), Matignon maintient un contact permanent avec les services en ligne pour les tenir informés quant à l’évolution des informations circulant sur internet au sujet du coronavirus.

 

"UNe stratégie DE VEILLE et de réponse"

Depuis plusieurs semaines déjà, les réseaux sociaux renvoient leurs communautés d’utilisateurs vers des sites gouvernementaux lorsqu’ils sont en quête d’informations, et bloquent les publicités douteuses qui vantent les mérites de remèdes miracles. "Il est important de ne pas encourager les comportements d’irrationalité et de ne pas alimenter la peur. Nous mettons tout en œuvre pour que l’information à laquelle les Français ont accès soit fiabilisée. Dans ce contexte, le rôle des plateformes est essentiel", a souligné Sibeth Ndiaye, rappelant que "les principes directeurs qui guident l’action du président de la République, du Premier ministre et de l’ensemble du gouvernement sont la nécessité de prendre des décisions étayées sur le plan scientifique et d’agir en transparence".

 

En lien avec les services en ligne, le gouvernement a affiné ses futures actions dans le cas où l’épidémie s'avérerait. "Notre objectif est que nos concitoyens disposent d’une information fiable, vérifiée et transparente. Nous travaillons avec les réseaux sociaux et moteurs de recherche pour qu’ils puissent diffuser efficacement les informations des pouvoirs publics. Aujourd’hui, nous avons défini une stratégie de veille et de réponse aux fausses informations qui pourraient faire courir un risque de santé publique. Notre réactivité collective sera déterminante en la matière", a estimé Cédric O.

 

Invité pour développer la situation au niveau sanitaire, Adrien Taquet a indiqué que le ministère en est aujourd’hui "au stade d’intervention qui consiste à freiner, limiter et retarder la diffusion du virus sur [le] territoire". Pour atteindre cet objectif, le secrétaire d’Etat a jugé qu’il est "indispensable de diffuser des informations et recommandations validées par les experts". "La coopération de l’ensemble des acteurs concernés (…) aura un impact décisif dans le relai de messages fiables et la lutte contre les fausses informations concernant le coronavirus", a-t-il jugé. Une mauvaise gestion des réseaux sociaux en temps de crise serait susceptible d’engendrer des risques de santé publique. Et le gouvernement cherche l’union sacrée, aussi bien avec les acteurs du numérique que ses opposants politiques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media