Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cortus lève 2,5 millions d’euros pour accélérer la vente de ses processeurs

L’entreprise montpelliéraine, spécialisée dans les processeurs embarqués innovants, veut faire décoller ses ventes. Elle a levé des fonds pour étoffer son équipe commerciale et ouvrir deux filiales à l’international, l’une à San Francisco, l’autre en Corée du Sud.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cortus lève 2,5 millions d’euros pour accélérer la vente de ses processeurs
Cortus lève 2,5 millions d’euros pour accélérer la vente de ses processeurs © chris1h1 - Flickr - C.C.

La société Cortus veut désormais attaquer les marchés internationaux. Elle vient de lever 2,5 millions d’euros auprès du fonds A Plus Finance, qui prend une part minoritaire dans le capital de l’entreprise de haute technologie. Cet apport en capital lui permet d’ouvrir deux filiales, l’une dans la Silicon Valley à San Francisco, l’autre en Corée du Sud.

Créée en 2005 à Montpellier (Hérault), Cortus s’est spécialisé dans la conception de processeurs 32 bits pour systèmes électroniques embarqués. "Les processeurs 8 bits n’ont plus la puissance de calcul suffisante pour le marché, assène Duc Nguyen-Huu, le directeur général et cofondateur de Cortus. Nous avons voulu faire un produit miniaturisé, avec des hautes performances de calcul et une faible consommation."

Cortus en chiffres

Chiffre d’affaires : près d’1 million d’euros
Effectif : 28 personnes
Montant de la levée de fonds : 2,5 millions d’euros
Investisseur : A Plus Finance
Secteur : électronique

 

Le développement du produit a pris plusieurs années à l’équipe d’une dizaine d’ingénieurs de la jeune entreprise. "Mais dès que nous avons sorti notre premier produit, nous avons eu des clients, notamment dans le domaine des technologies sans fil et des compteurs intelligents", explique Duc Nguyen-Huu. Cortus a ensuite poursuivi ses efforts de R&D pour étendre sa gamme de processeurs 32 bits à toutes sortes d’applications. Les clients, de grandes entreprises de l’électronique, achètent le produit sous licence et reversent des royalties à la société française en fonction de l’utilisation.

De 13 à 28 personnes en quelques mois

En 2013, avec 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires réalisé en 2012, les dirigeants de Cortus décident d’accélérer leur développement. L’arrivée du fonds A Plus Finance dans le capital en fin d’année dernière leur permet d’étoffer l’équipe de R&D, de recruter une équipe commerciale pour ses nouveaux bureaux à l’étranger. De 13 personnes l’année dernière, l’effectif de Cortus est passé à 28 personnes aujourd’hui. "Et nous devons encore recruter une dizaine de collaborateurs cette année", confie Duc Nguyen-Huu. Avec pour objectif d’ouvrir d’autres filiales dans d’autres pays. "Il faut être au plus près des clients pour les aider à utiliser nos processeurs en les customisant en fonction de leur besoins", explique Duc Nguyen-Huu.

Après une année 2013 plus difficile, du fait du temps consacré à la recherche de fonds propres, l’année 2014 commence bien pour Cortus. "Les ventes au premier trimestre 2014 ont été excellentes", se félicite le directeur général. Il s’est fixé pour objectif de multiplier par trois le chiffre d’affaires cette année. Il ambitionne par ailleurs de se développer dans le secteur en forte croissance de l’internet des objets.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant

Une technologie brevetée qui permet d’augmenter la puissance de calcul des processeurs embarqués, sans augmenter leur taille ni leur consommation d’énergie.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.