Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

CorWave lève 15,5 millions d'euros pour faire des tests de son système alternatif de pompe cardiaque

Levée de fonds CorWave vient de lever 15,5 millions d’euros auprès de deux investisseurs européens : Novo Seeds qui est le chef de file et Ysios Capital. Pour la jeune pousse qui a bénéficié d’un accompagnement du Hub de BPI France par le biais du programme scale-up, cette opération va accélérer la mise au point de sa technologie alternative d’assistance cardiaque. Louis de Lillers, le directeur général, nous a expliqué comment.  

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

CorWave lève 15,5 millions d'euros pour faire des tests de son système alternatif de pompe cardiaque
La pompe à membrane oscillante de CorWave est capable de reproduire la pusabilité du coeur humain. © DR CorWave

L’Usine Digitale : Qu’allez-vous faire des 15 millions que vous venez de lever ?
Louis de Lillers
: La levée de 15.5 millions précisément vise à tester maintenant notre système en clinique. Concrètement, nous allons structurer la société pour qu’elle puisse transformer en produit notre prototype aujourd’hui fonctionnel, mais pas encore implacable.
Nous allons donc l’optimiser, le conformer aux normes en vigueur, le tester et le qualifier en vue des essais cliniques. Notre système est un dispositif implémentable actif, pour lequel le niveau d’exigence réglementaire est maximum. C’est un important travail qui nous attend, mais il est passionnant.

 

Justement, pouvez-vous nous rappeler l’objectif de la technologie que vous avez développée ?
Aujourd’hui, toutes les pompes d’assistance cardiaque qui sont implantées aux personnes en situation d’insuffisance cardiaque sont des pompes à flux continu. Certes, le patient est sauvé, mais souvent il n’a plus de pouls! Outre cet aspect anecdotique, ce type d’appareils crée un risque élevé de complications graves. Nous pensons que c’est en grande partie lié à ce système à flux continu.

Notre technologie – et des tests le prouvent – est capable de reproduire la fonction du cœur, et notamment sa pulsatilité. Comment ? Contrairement aux pompes existantes, nous utilisons une pompe à membrane oscillante, dont le principe s’inspire de la nage ondulatoire des animaux marins. Cela permet par ailleurs de moins endommager le sang.


Comment a été mise au point cette innovation ?
Un ingénieur des arts-et métiers, Jean-Baptiste Drevet, a inventé la technologie et créé la société AMS R&D pour développer des applications commerciales en partenariat avec des fleurons de l’industrie française. CorWave a une licence exclusive pour l’appliquer à l’assistance circulatoire.

Notre société CorWave a été créée par l’incubateur MDStart qui repère des idées prometteuses dans le domaine médical puis crée des entreprises pour transformer ces inventions en réalités cliniques.

 

Pour faire les essais cliniques de quoi allez-vous avoir besoin ?
Nous sommes actuellement 20 salariés et nous devrions être 40 au seuil de la première chez l’homme en 2018-2019.

Notre équipe va travailler à optimiser la pompe, la tester. Nous allons pour ce faire étoffer notre équipe d’ingénieurs de haut niveau, dirigée par Carl Botterbusch, notre directeur technique qui a déjà mis au point de deux assistances circulatoires. Enfin, à mesure que nous nous rapprocherons de la première chez l’homme, nous allons recruter une équipe clinique qui fera l’interface avec les chirurgiens cardiaques et coordonnera l’essai clinique.

 

Qui sont vos nouveaux investisseurs ?
C’est une fierté pour nous d’avoir attiré deux investisseurs hors de France car ils vont contribuer à financer des emplois ici. Novo Seeds a été le chef de file du tour, il s’agit de l’activité d’amorçage associé au grand laboratoire danois Novo. Ysios Capital, le deuxième nouvel investisseur de ce tour est un des principaux fonds dans les sciences de la vie du sud de l’ Europe .
Ils ont tous les deux des processus d’audit très exigeant. Ils ont passé au peigne fin la société, la technologie et le marché, leur présence au capital est un gage de qualité.

Louis de Lillers, le directeur général de CorWave.

 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale