Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Coup d'envoi du RFFLabs au FabLab Festival de Toulouse

Toulouse accueille le FabLab Festival du 5 au 8 mai. Organisé depuis 6 ans par le FabLab toulousain Artilect, l'événement accueille cette année la première assemblée générale du tout jeune Réseau des FabLabs Français (RFFLabs) et prend également une nouvelle dimension internationale.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Coup d'envoi du RFFLabs au FabLab Festival de Toulouse
Coup d'envoi du RFFLabs au FabLab Festival de Toulouse © CC (Creative Commons) Valérie Dagrain

En quelques années, le FabLab Festival, organisé chaque année à Toulouse par le FabLab toulousain Artilect, s'est imposé comme le plus grand rassemblement régulier des FabLabs européens. Après avoir accueilli 5 000 visiteurs en 2015, pas moins de 10 000 visiteurs sont attendus pour cette 6ème édition. La manifestation, qui s'articule entre une journée réservée aux FabLabs, une journée professionnelle pour favoriser les échanges avec les entreprises, les instituts de recherche, les universités et les startups et deux journées grand public, s'est ouverte le 5 mai par la tenue de la première assemblée générale du tout nouveau Réseau des FabLabs Français (RFFLabs).

 

Coup d'envoi du Réseau Français des FabLabs

"Le projet avait été initié à l'occasion de l'édition 2015 du Festival, le réseau est maintenant opérationnel", se félicite Claude Soria, vice-président d'Artilect et coordinateur du Festival. Cette première assemblée générale a permis de réunir à Toulouse les représentants d'une soixantaine de FabLabs venus de toute la France, de nommer les premiers administrateurs et de favoriser l'émergence de projets communs.

 

 

 

Nicolas Lassabe, président d'Artilect et vice-président du RFFLabs ; Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge du numérique, Olivier Gendrin, président du RFFLabs et Bouchaib Mernari, président de l'Université Sultan Moulay Slimane.

 

Au programme de ce nouveau RFFLabs : la création d'un livre blanc à l'intention des collectivités qui souhaitent se doter d'un FabLab, pour partager les principes de la charte du MIT (Massachussets Institutes of Technology) et de la FabFoundation, dont la présidente, Sherry Lassister était l'invitée d'honneur de cette première assemblée générale des FabLabs français. "Il ne suffit pas d'installer une imprimante 3D dans une salle pour en faire un FabLab", insiste Olivier Gendrin, le tout nouveau président du RFFLabs, qui précise : "Nous souhaitons aussi renforcer les liens à l'international et obtenir en France la reconnaissance de l'utilité publique pour nous permettre de proposer une défiscalisation partielle des dons."

 

Vers la structuration de réseaux européens et méditerranéens

L'édition 2016 a également donné à l'événement une dimension internationale nouvelle, avec la participation cette année de plus d'une vingtaine de FabLabs venus principalement d'Europe, du pourtour méditerranéen mais également de l'Afrique francophone. Le Maroc était tout particulièrement à l'honneur avec la visite du ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres du Maroc, Lahcen Daoudi, accompagné de Bouchaib Mernari, président de l'Université Sultan Moulay Slimane, particulièrement actif dans la création et la gestion de FabLabs universitaires au Maroc. Le FabLab toulousain Artilect est déjà impliqué dans des partenariats visant le déploiement de nouveaux FabLabs au Maroc. "Ces premiers échanges devraient nous permettre de jeter les bases d'un réseau international francophone à l'échelle européenne, méditerranéenne et africaine", souligne Claude Soria.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale