Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covariant, la start-up spécialisée dans l'IA pour la robotique, lève 80 millions de dollars

Levée de fonds Spécialisée dans l'intelligence artificielle à destination de la robotique, la start-up Covariant a levé 80 millions de dollars lors d'une série C. Ce tour de table porte le financement total de l'entreprise à 147 millions de dollars et lui permettra d'embaucher et de proposer sa solution à de nouveaux secteurs tels que les industries manufacturières, agricoles et alimentaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covariant, la start-up spécialisée dans l'IA pour la robotique, lève 80 millions de dollars
Covariant, la start-up spécialisée dans l'IA pour la robotique, lève 80 millions de dollars © Covariant

La start-up d'IA basée à Berkeley, Covariant a annoncé un tour de table de 80 millions de dollars à l'occasion d'une série C. Ce montant s'ajoute aux 40 millions de dollars en série B récoltés par la société, il y a un peu plus d'un an. Menée par Index Ventures, Amplify Partners, Radical Ventures, CPPIB et Temasek, cette levée de fonds porte le financement total de l'entreprise à 147 millions de dollars pour ce qu'elle appelle l'intelligence artificielle universelle pour la manipulation robotique.

Automatiser les robots
Covariant a été fondée en 2017 par des chercheurs en IA et ingénieurs en robotique de l'UC Berkeley et d'OpenAI. La jeune pousse a mis au point "Covariant Brain", une intelligence artificielle qui permet aux robots "de voir, de raisonner et d'agir sur le monde qui les entoure", indique la start-up. Les robots équipés de cette brique technologique, s'améliorent chaque fois qu'ils accomplissent une tâche. Le but est d'automatiser pleinement les tâches réalisées par les robots.

Covariant Brain s'appuie sur "ses expériences dans différents contextes pour permettre aux clients de diverses industries de faire fonctionner des robots avec une autonomie de niveau humain", ajoute la start-up dans billet de blog. À ce jour, Covariant emploie un peu moins de 80 personnes et fournit plusieurs secteurs comme la mode, la santé et la beauté, l'industrie pharmaceutique, et les entrepôts de gestion de colis, de commande d'épicerie et d'autres marchandises. Ce nouveau financement servira à augmenter ses effectifs de façon et à s'étendre à de nouveaux secteurs.

"Nous sommes à un point où l'IA moderne ouvre une toute nouvelle génération d'applications robotiques. Les entrepôts et les centres de distribution sont les lieux où cette transition se produit, mais c'est aussi le signe que cela va se développer ailleurs, par exemple dans les industries manufacturières, agricoles et alimentaires", a déclaré Pieter Abbeel, président, scientifique en chef et cofondateur de Covariant. Parmi les clients actuels de la start-up, figurent Obeta, Knapp, Bastian et ABB, qui a signé un partenariat avec la start-up à l'issue de sa compétition mondiale organisée en 2019 pour améliorer la dextérité de ses robots.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.