Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : A quoi va rassembler le futur passeport sanitaire européen ?

Vu ailleurs D'ici deux à trois mois, les Européens pourront se déplacer librement dans l'Union européenne grâce à un passeport sanitaire, promet le commissaire Thierry Breton. Disponible en version numérique ou papier, ce dispositif inclura un QR code permettant de certifier de l'absence d'infection au SARS-CoV-2. Mais certains eurodéputés s'inquiètent du sort réservé aux données personnelles, en particulier du caractère "centralisé" ou "décentralisé" du protocole d'échange d'informations.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : A quoi va rassembler le futur passeport sanitaire européen ?
Covid-19 : A quoi va rassembler le futur passeport sanitaire européen ? © RTL

Invité au Grand Jury de RTL, le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton a dévoilé de nouvelles informations sur le passeport sanitaire, dont l'objectif est de permettre aux Européens de pouvoir circuler librement entre les Etats membres, et ce, malgré la pandémie de Covid-19.

Applicable d'ici deux-trois mois
Ce dispositif entrera en application "à partir du moment où nous pourrons être sûr que chaque Européen qui souhaite se faire vacciner aura un accès équitable au vaccin", soit "dans les deux à trois qui viennent", détaille Thierry Breton. Un délai qui semble assez court au vu de la lenteur de la campagne vaccinale française. Pour rappel,10 millions de personnes ont été vaccinées jusqu'ici, d'après le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Le pass sanitaire contiendra les informations suivantes : "votre nom, votre date de naissance, le numéro de votre passeport certifié avec le QR code, le fait que vous ayez été vacciné ou non, le type de vaccin et si vous avez été porteur de la maladie". Pour les Européens qui n'auront pas été vaccinés ni immunisés, le passeport reposera sur le résultat d'un "test PCR". Les autotests, considérées comme moins fiables, ne seront pas acceptés comme preuve d'absence d'infection au SARS-CoV-2.

Le certificat sera disponible sur le site du ministère de la santé
Une version papier sera également disponible pour les personnes ne souhaitant pas utiliser la version numérique. Le certificat sera par ailleurs disponible dans la langue de chaque pays. En France, il sera téléchargeable sur le site du ministère de la Santé. 

La Commission européenne a présenté son projet de "certificat vert numérique"  à la mi-mars 2021. Bien qu'il doit encore être approuvé par le Parlement et le Conseil avant de devenir définitif, ce dispositif inquiète déjà certains élus européens.

Certains eurodéputés s'inquiètent du sort des données
C'est le cas du haut fonctionnaire allemand Patrick Breyer, cité par Public Sénat. "La proposition spécifique de la Commission est insuffisante en matière de protection des données et de non-discrimination (...) Il n'y a pas de garantie que la variante numérique du certificat soit stockée de manière décentralisée sur les appareils des personnes concernée." 

Fabienne Keller, députée européenne et membre de la Commission des libertés civiles, partage ces inquiétudes. "Nous devrons nous assurer que les données ne doivent rester qu’au niveau du téléphone de chacun. Il n’y a pas de raison de les centraliser tant qu’il n’y a pas de cas contact ou de covid-19 avéré qui nécessiterait de trouver les personnes qui ont été en contact", a-t-elle expliqué.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.